Offrir l'ebook, pour l'achat du livre papier, une aide aux librairies

Clément Solym - 20.09.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - ebook - papier - offrir


Tim O'Kelly n'est pas réfractaire au changement. Bien au contraire. Propriétaire d'une librairie et du site internet qui l'accompagne, il rejoint les préoccupations actuelles, exprimées par plusieurs éditeurs français, désireux de soutenir la librairie, financièrement. (voir notre actualitté)

Selon lui, « il est temps de tout repenser radicalement. » C'est que l'Angleterre vit des heures plus sombres encore que la France. Avec la tentative de rachat par Amazon de The Book Depository, la position déjà dominante du marchand de Seattle deviendrait monopolistique. C'est une évidence. Mais alors « devrions-nous plonger la tête dans le sable, comme EMI [NdR, major de la musique] », en tentant de réfréner la numérisation des oeuvres, et la redoutant par là même ?


Ou bien mettre en place un nouvel écosystème de vente, permettant tout à la fois aux éditeurs de renforcer leur position, tout en ralentissant la fermeture des librairies ?

Le retour de l'offre couplée pour aider les librairies

Son idée est simple : mettre en place une offre couplée : pour tout achat de livre papier, l'ebook est offert. « À bien des égards, c'est moins radical qu'il n'y paraît. Lorsque vous achetez un CD dans un magasin, vous pouvez réaliser une copie de sauvegarde sur votre ordinateur, et bien que le droit d'auteur soit techniquement violé, les gens font un transfert vers leur iPod. »

Pas faux. Mais quid des ventes perdues dans ce cas, puisque l'ebook deviendrait alors un cadeau ? C'est que les consommateurs achètent très peu les deux formats séparément, de sorte que cette portion du chiffre d'affaires resterait congrue. Et puis, habitués aux remises et aux ristournes, en l'absence d'une loi sur le prix unique du livre, les consommateurs anglais pourraient accueillir favorablement cette idée.

Les ventes de papier s'en trouveraient renforcées et les clients désireux de n'acheter que la version numérique ne seraient pas impactés. Avec la nécessité de faire sauter tout DRM, pour que le client qui reçoit son cadeau soit en mesure de le lire sur n'importe quel appareil.

« Le numérique cesserait d'être une menace, et pourrait être une poussée d'adrénaline pour le livre physique. »

En France, ce type d'offre fonctionne déjà, avec l'initiative des éditions Dialogues, qui permettent le téléchargement gratuit de l'ebook, depuis un code barre, lorsque l'on s'est procuré le livre papier. Mais généraliser une telle initiative serait complexe, particulièrement en regard de la loi sur le prix unique du livre numérique, dite Prisunic.

La vente couplée pourrait en effet contrevenir à la législation, dont les décrets d'application devraient être dévoilés courant octobre. Mais notre petit doigt nous a dit que l'on pourrait bien en reparler sous peu, avec des informations étonnantes...

Reste que la solution permettrait également de mettre un terme à l'imbécile rivalité posée entre papier et numérique, pour réconcilier les deux univers qui se regardent en chiens de faïence...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.