On se raconte des histoires : le salon de lecture numérique d'Orly Sud

Nicolas Gary - 28.08.2013

Lecture numérique - Usages - aéroports de Paris - Premier chapitre - lecture numérique


Au cours de l'été, les usagers de l'aéroport  Orly Sud ont eu l'occasion de découvrir un service particulier, mis en place notamment avec Premier Chapitre. Depuis le 5 juillet, une salle de lecture était mise à disposition des voyageurs, avec des iPad pour découvrir histoires courtes, premiers chapitres de romans et magazine. Un authentique « salon de lecture numérique », implanté au sein de l'aérogare Sud.

 

 

 

 

Premier Chapitre s'est tout d'abord lancé dans une activité de prescription auprès des bibliothèques, via un outil de lecture en streaming, et une approche plutôt tournée vers les professionnels. Entre temps, une opération montée à la gare Montparnasse durant trois mois proposait de scanner un QR Code, et de découvrir une sélection d'ouvrages, toujours au travers des premières pages. « Un moyen de goûter, avant peut-être d'acheter », explique Jean-Charles Fitoussi, cofondateur. 

 

C'est un principe légèrement différent qui a été élaboré pour Orly Sud, où Premier Chapitre intervenait en tant que prestataire, en proposant une liste d'une quarantaine d'oeuvres à découvrir, « avec des extraits pour s'immerger directement dans les livres, des revues de presse et les biographies des auteurs », précise la société. 

 

En l'espace de deux mois, l'opération a rencontré un certain succès, avec un intérêt manifeste de la part des usagers. Au cours des trois premiers jours, plus de 1200 chapitres ont été consultés au travers des iPad, et suite à ce fort démarrage, ce sont en moyenne 1000 consultations que le service enregistre chaque semaine. Pour le mois de juillet, comme pour août, la sélection était éclectique, avec « un panachage de titres choisis pour coller aux livres de l'été ». 

 

Citons, pour l'exemple, Demain j'arrête, Gilles Legardinier (Pocket), Ne t'éloigne pas, Harlan Coben (Belfond), Le passager, Jean-Christophe Grangé (Le Livre de Poche) ou encore dans la BD, Joséphine, Pénélope Bagieu (Delcourt). 

 

Romans, de l'écran à l'imprimé ?

 

L'opération s'est déroulée sur une lecture en streaming exclusivement, avec une consultation directe sur les iPad, sans téléchargement aucun. « Les utilisateurs ont rapidement pris l'habitude de photographier la couverture, pour retrouver plus tard le livre qu'ils avaient parcouru. Cela nous indique qu'il serait intéressant de travailler, d'une part à la constitution d'une offre numérique de vente, mais également de collaborer avec les enseignes présentes dans les aéroports, Fnac et Relay, pour donner une visibilité papier aux ouvrages », analyse Jean-Charles Fitoussi. 

  

 

 

 

Le travail de sélection, toujours axé sur des histoires courtes ou des premiers chapitres, sera poursuivi au cours de l'année, avec une quarantaine de titres, en permanence proposée chaque mois, le temps que « durant dix ou vingt minutes, les personnes s'apprêtant à prendre l'avion puisse s'ouvrir sur des textes particuliers ». 

 

Mais la suite des opérations, pour la société Premier Chapitre, réside dans le développement de cette offre de sélection, au travers, notamment, des salles d'attente d'hôpitaux. L'entreprise vient de remporter une concession de trois ans, pour un service qui sera mis en place dans 600 salles d'attente, vers la fin du prochain trimestre. « Ce seront des QR Code à scanner, permettant d'accéder à ces sélections que nous opérons, et qui s'inscrivent dans notre logique de découverte d'oeuvres. »

 

Précédemment, c'est avec un tout autre partenaire que Premier Chapitre avait réalisé cette opération, en s'associant au site marchand Price Minister. Une nouvelle opération, autour de choix de la rentrée littéraire devrait être mise en place sous peu.