medias

Oprah Winfrey adore le Kindle mais quid de l'Angleterre ?

Clément Solym - 25.05.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kindle - Angleterre - Oprah


Oprah, elle est comme ça : quand elle soutient un livre, un gadget ou n'importe quoi, toute l'Amérique l'écoute. Y'a qu'à voir avec Obama... Mais depuis quelque temps, Amazon profite de l'effet VRP de la présentatrice qui s'est extasiée devant le Kindle.

Et quand Oprah dit : "J'aime", les conséquences sont immédiates, surtout quand des stars telles que Jenifer Aniston ou Cameron Diaz en font leur chouchou. Et l'Europe, qui n'en profite pas encore pour des raisons techniques de réseau sans fil inadapté - ou de contrat non encore signé, surtout - contient pourtant son lot de rats de bibliothèques et de geeks qui frémissent de mettre la main sur l'objet.

La troisième génération, le Kindle DX, monte d'un cran niveau tarifaire, passant à 489 $ pour une capacité de stockage de 3,3 Go. Chez Forrester Research, Ian Foog, analyste pointe cependant que les contraintes pour que la technologie débarque vont poser quelques soucis au cybermarchand. Mais en dépit de l'enthousiasme d'Oprah nombre de commentateurs se demandent dans quelle mesure l'objet pourra efficacement sauver la presse.

Alors que le DX aspire « à reproduire l'imprimé », les journaux en ligne profitent, eux, de la couleur, de la vidéo et de l'audio. La somme de 489 $ représente soudain beaucoup d'argent. Plus qu'une connexion internet à l'année, et à peine moins qu'une offre triple play à laquelle on adjoindrait un abonnement 3G avec une clef.

Dire que la technologie de l'encre électronique s'améliorera est un pléonasme, mais même dans ces conditions, Fogg estime que le DX a plus que sa carte à jouer, notamment dans le domaine des manuels scolaires. Pour la lecture de livres, les iPhone serviront largement en attendant qu'une solution technique soit apportée au hic du réseau sans fil.

L'appétit existe pour ces appareils, si tant est que l'on se fie aux résultats avancés par Waterstone qui distribue le Sony Reader. L'arrivée de Cool-er sur le marché ne pas transfigurer la situation, mais on en attend beaucoup aussi. Quant à Apple, qui va sortir un produit censé combler le gouffre entre le téléphone, le netbook et les lecteurs d'ebooks, on peut s'assurer qu'Oprah devra mettre plus de chaleur encore dans la défense du Kindle...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.