Orange relance Lecteurs.com, réseau social du livre

Clément Solym - 14.06.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - reseau - social - livre


L'ergonomie a été repensée, le catalogue de livres numériques ne contient toujours que des ouvrages libres de droit, mais nous y voilà, le réseau social tourné sur le livre de Orange est officiellement lancé. Toujours en version bêta.

Alors de quoi parle-t-on avec cette nouvelle mouture du site ? Ultra connecté avec un service d'applications, Lecteurs, propose d'explorer « un catalogue de 1,2 million d'ouvrages pour faire le plein de nouvelles découvertes. Surtout, il ouvre la lecture vers de nouveaux horizons en la transformant en véritable expérience sociale, communautaire et interactive ».


En tant que réseau social, Lecteurs explore les différentes pistes attendues pour un outil de ce genre : publier ses critiques, annoter les livres, découvrir l'actualité des parutions, établir sa propre bibliothèque et échanger des informations avec d'autres utilisateurs, au travers de 10 ouvrages favoris.

Et évidemment, ce réseau social s'ouvre également sur LE réseau social, Facebook, en associant les deux comptes.

À la première connexion, trois impératifs :

  • Créer son badge de 10 livres favoris, qui serviront de présentation pour les autres membres
  • Créer sa bibliothèque, en ajoutant des ouvrages clefs, ses lectures, etc.
  • Echanger avec ses amis lecteurs, évidemment, puisque c'est tout de même le but du réseau.

Par la suite, on a donc accès à 1,2 million de titres. Papier, uniquement. D'ailleurs, une nette différence a été faite entre les Livres et les eBooks, dans deux onglets distincts sur la barre de navigation. Des livres que l'on pourra acheter, soit avec un service de géolocalisation, qui permet de trouver un libraire près de chez soi (en fonction d'un code postal), soit en ligne, en achetant chez Mollat ou Dialogues.

L'ebook n'est pas un livre, qu'on se le dise

Pour ce qui est des livres numériques, uniquement du libre de droit, manque d'accords oblige, mais surtout, un catalogue dérisoire de 166 titres. Les ouvrages sont lisibles en ligne, après quelques longues secondes d'attente et l'affichage d'un lecteur assez lourd. Les ouvrages sont toujours fournis par Feedbooks. Et il est absolument impossible de les télécharger. Le système a clairement de grosses limitations.


Communiqué sur la découverte gratuite d'ouvrages, d'accord, mais sans téléchargement, pour du libre de droit, on frise le ridicule. Surtout avec un texte non justifié, pas vraiment ultra sexy.

L'autre pan, c'est donc l'application iPhone, qui permet de retrouver le même environnement, ou encore scanner les codes-barres des livres, pour les retrouver directement dans sa bibliothèque. Attention, iPhone 45 ou 3GS uniquement. Ce peut être des ouvrages à lire, lus, ou en cours de lecture.

On pourra aussi lire des ebooks libres de droit, toujours sans téléchargement, cette fois sans avoir besoin d'être inscrit. Il faudra pour ce faire télécharger l'ebook - l'appli n'en contient aucun. Si l'on active son compte sur l'appli, on retrouvera en revanche l'ensemble des fonctionnalités proposées sur le site.


 

Qu'est-ce qui a donc changé depuis mars ? A vrai dire, pas grand-chose. Et ce lancement mi-juin, toujours sans raccord avec l'application Read & Go, censée valoriser la lecture de livres numériques, sur terminaux Android, n'est même pas évoquée. Pas très fort pour un lancement orchestré à prompt renfort de communiqués de presse, sinon dans une interface un peu plus présentable...

Concrètement, le site propose cependant l'ensemble des services que l'on peut attendre de la part d'un réseau social, et à l'usage, quelques bugs mis à part, l'ensemble fonctionne assez bien.

Évidemment, la mention Bêta permet aussi de justifier que le site n'est toujours dans sa version définitive, et rien n'empêche de croire qu'une mouture plus aboutie encore pourra surgir.