medias

Oubliez Apple : la guerre numérique se jouera entre Sony et Amazon

- 02.09.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - sony - tablette - amazon


John Gillooly, rédacteur pour pcauthority.com, estime dans un édito publié aujourd’hui que la fin de l’ère Apple est proche, alors que Sony et Amazon se révèlent être des concurrents de taille sur le marché du numérique, même si cela ne se ressent pas encore auprès du grand public.

Innovations sans précédents pour Sony

Selon Gillooly, lorsqu’une marque cherche à lancer un produit tel qu’une tablette ou un lecteur ebook avec un message spécifique, il finit souvent par être « iflavoured ». Comme par exemple, les nouvelles tablettes de Sony, les tablettes S et P (voir notre actualitte) qui ont déjà été présentées un peu avant l’IFA de Berlin.

Pourtant, Sony lance une toute nouvelle gamme de produits innovants inédits sur le marché. La société vient d’annoncer la commercialisation d’un casque 3D, sous le nom de HMZ Personal 3D viewer, un ancien phantasme devenu réalité grâce aux progrès de la technologie. De plus, la nouvelle tablette du groupe, la tablet S fait preuve d’originalité. Avec un design différent de l’iPad, cet appareil est équipé d'un émetteur infrarouge qui le rend télécommande universelle, et permet ainsi de partager des contenus avec un téléviseur.





Autre innovation de Sony : le lancement d’un lecteur ebook poids plume, le PRS-T1, doté du Wi-fi et ne pesant que 168 grammes, le plus léger sur le marché ! Et son prix est concurrentiel, seulement 149 euros. Pour l’auteur, ce produit est de bien meilleure qualité que le Kindle d’Amazon, car il est tactile et beaucoup plus transportable. De plus, il est beaucoup plus rapide pour changer de pages et zoomer. Sa mémoire est plus importante que le Kindle : carte Micro SD de 32 GB.

Se méfier de l'eau qui dort

Malgré ces innovations, cela signifie encore inévitablement que « Sony s’attaque à l’iPad », selon l'auteur. Pourtant, l’interopérabilité de ses tablettes avec ses autres produits (téléviseurs, smartphones et ordinateurs) et des services proposés exclusifs tels que la vente de musique et de films est un atout. Compétition sans guerre des prix toutefois, puisque les tablettes Sony sont aussi chère que celles de la marque à la pomme. La Tablet S, 16 Go de mémoire, sera vendue à 479 euros à partir de la fin du mois de septembre en France. Le modèle P sortira en novembre, à 599 euros.

Dans la conquête du marché des tablettes, Sony aura pris son temps et n’a pas dégainé de suite un produit concurrent depuis la sortie des premières tablettes des années auparavant. « Ce qui compte, ce n’est pas d’arriver le premier, mais de faire mieux que tout le monde », a justifié hier Howard Stringer, PDG du groupe à l’IFA. Et ça risque de faire mal.


Pour conclure, l’auteur estime que Sony n’a plus qu’à rendre ses prix plus concurrentiels sur tous ces produits pour être gagnant sur le marché des technologies du numérique, même si concurrencer Amazon reste un véritable challenge. Reste à avoir les produits en main pour mieux en juger.


Crédit Photo : Reuters