Ouverture d'OpenMargin, un réseau social dédié aux livres

Clément Solym - 02.11.2011

Lecture numérique - Usages - OpenMargin - lancement - réseau


Après le lancement du réseau social dédié à la lecture Readmill, c'est au tour d'OpenMargin d'ouvrir ses portes, ou plutôt ses marges au grand public.

Tout comme sur Readmill, on pourra sur OpenMargin partager ses notes et commentaires sur oeuvres, ouvrir une discussion sur un livre. Par ailleurs, les éditeurs et les auteurs seront aussi de la fête.

 

OpenMargin les invite à rajouter des contenus supplémentaires dans les marges, même après la date de sortie de l'ebook.

 


Au niveau de l'aspect communautaire, OpenMargin ne proposera pas de suivre tel ou tel utilisateur, mais créera de lui-même un réseau implicite de personnes ayant des goûts similaires. Le réseau sera accessible via son site ou via son application iPad.

 

On relira l'analyse de SoBookOnline sur le sujet :

Espace d'inscription qui rencontre donc un désir d'écrire postulé – en fait encouragé – et qui permet le recueillement de données réexploitables par les constructeurs et éditeurs, susceptibles d'améliorer leur matériel/ manuel.

En effet, si la note n'a jamais été une inscription de la pensée mais la trace d'un acte de pensée (relisez vos notes marginales : vous n'y comprendrez souvent rien), qui doit déclencher – fonction mnémotechnique – le souvenir, rappeler ce que faisait le scripteur au moment de l'annotation, la note numérique partagée s'inscrit dans une chaîne de notes qui finissent par se répondre, par se tisser bref, par créer un con-texte qui leur impose un régime de notation.