Partager ses histoires sur Facebook, recommandé par... Facebook

Clément Solym - 22.10.2013

Lecture numérique - Usages - partage - Facebook - diffusion


Accueillir plus de contenu, toujours plus de contenus, c'est le credo de Facebook, qui lance un appel du pied aux éditeurs de contenus : publier ses documents sur Facebook, c'est jeune, cool et dans le vent. Avec le nouvel outil, Stories to Share, le réseau social déploie une nouvelle entreprise de séduction. 

 

 

 

 

Pour attirer de plus en plus d'éditeurs de contenus, pas spécifiquement pour le secteur du livre, d'ailleurs, Facebook fait du gringue sévèrement auprès des éditeurs de sites. Évidemment, Stories to Share s'adresserait plus spontanément aux sites d'information. Mais Justin Osofsky, vice-président des partenariats avec les médias et des opérations mondiales laissserait volontiers venir à lui tout un chacun.

 

Comme il l'explique, une étude menée avec les sites partenaires a montré qu'en moyenne, entre septembre 2012 et 2013, la fréquentation a augmenté de 170 % au cours de l'année écoulée pour les sites. La société Simple-Reach, à l'origine de ce constat, assure que BuzzFeed a cru de 885 %, ou encore un Bleacher Reporte avec une croissance de 1081 %. 

 

Partager ses contenus serait donc une source de diffusion plus large, et les 29 sites de médias avec lesquels Facebook a travaillé ont enregistré une croissance de 80 % dans le trafic de référence. Et tout cela, du fait de l'utilisation de Stories to Share. La fonctionnalité n'est pas encore disponible pour les territoires autres que les États-Unis.

 

Ce dernier va examiner en profondeur tout site internet, et sortir des résultats que Facebook estime nécessaires de partager avec les gens qui suivent la Page. En accélérant le processus de publication, c'est aussi une manière plus efficace de ne pas perdre des heures à tirer les infos que l'on souhaite ou non publier sur sa Page. 

 

À voir, à voir...