medias

Payer pour du numérique : pas un problème selon Nielsen

- 20.03.2012

Lecture numérique - Usages - Numérique - Tablettes - Europe


Selon une étude publiée jeudi dernier par Nielsen, la majorité des détenteurs d'une tablette se sent « à l'aise » avec l'idée de payer pour du contenu, aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis.

 

En dépit de l'étendue de l'offre gratuite, le consommateur ne semble voir aucun inconvénient à débourser pour un contenu qu'il souhaite vraiment acquérir. 

 

Le bureau d'étude indique avoir mené son enquête auprès d'Américains, d'Allemands, d'Anglais et d'Italiens. Meilleurs élèves : les citoyens d'outre-Atlantique, en toute apparence les mieux disposés à ouvrir leur portefeuille, sauf pour ce qui concerne l'information. Viennent ensuite les Italiens.


 Nielsen_Tablet Owners Paid Content

Selon Nielsen, 62% des américains propriétaires d'une tablette ont déjà payé pour télécharger de la musique contre 58% pour des livres, afin de les consulter depuis leur appareil. 51% ont payé pour des films.

 

En Europe, 44% des détenteurs italiens d'une tablette ont payé pour du contenu (dont 20% de la musique, 26% des livres, 23% des films et 44% de l'information, un record). Un taux qui tombe à 19% des anglais (dont 19% pour de la musique, 10% pour des livres, 9% pour des films et 19% pour de l'information). Les Allemands font figure de mauvais élèves parmi les interrogés, avec seulement 15% ayant payé pour du contenu sur leur tablette (9% pour de la musique, 7% des livres, 6% des films et 15% pour de l'information).

 

Des chiffres à comparer avec l'étude GfK, présentée lors du Salon du Livre de Paris 2012 sur le marché français du numérique (notre actualitté), qui placerait sans doute la France en dernière position.