Payer pour quoi ? Et pirater des livres, ça vous tente ?

Clément Solym - 11.11.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - payer - quoi - pirater


Soho est un petit quartier de Manhattan, à New York, donc, qui fut rapidement exploité dans les années 60 et 70 par des artistes qui pouvaient accéder à un logement dans d'anciennes usines désaffectées pour des loyers modestes. Depuis, l'endroit est devenu un must have de la mode, de la création plus généralement... et par conséquent un endroit bien bobo...

Et le New York mag vient de mettre en ligne un petit sondage, aux qualités scientifiques assez douteuses, mais qui a le mérite de faire un petit tour de la question, des choses pour lesquelles les résidants seraient prêts à payer. On y évoque la presse, évidemment, mais aussi la musique, les fils et les livres. Et les résultats sont assez intéressants.

Sur les 100 personnes interrogées, on arrive ainsi à des résultats tels que :

Combien dépensez-vous par an en livre ?

  • 10 % n'en achètent pas
  • entre 0 et 50 $ pour 22 %
  • 50/100 $ pour 30 %
  • 100/250 $ pour 18 %
  • 250 et plus : 19 %
Disposez-vous d'un lecteur ebook comme le Kindle ou le Nook ?
  • Oui : 10 %
  • Non : 90 %
Pirateriez-vous des livres s'ils étaient disponibles en ligne ?
  • Oui : 27 %
  • Non : 68 %
En regard, les émissions télé sont piratées à 45 % (avec 38 % parce qu'ils les ont ratées) et parmi un choix de choses d'ordinaire gratuites, si payer était le seul moyen de les avoir, ils choisissent : des exemplaires de The Onion (journal satirique), Boire de l'eau, l'air.

Les toilettes publiques recueillent tout de même un bon suffrage...