Paypal présente une étude sur la consommation de livres numériques

Clément Solym - 03.11.2016

Lecture numérique - Usages - livres numérique vente - Paypal étude ebooks - jeux vidéo consommation


L’enquête présentée par Paypal sur les contenus dématérialisés a le mérite d’offrir un point de vue mondial. Concernant le livre numérique, plusieurs indicateurs sont à prendre en compte, notamment sur l’évolution des secteurs selon leur répartition géographique.

 

Kobo Aura Edition 2

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Les lecteurs ebook, ou liseuses, n’ont ainsi de popularité que dans les marchés occidentaux, alors qu’au Japon, Pologne et Russie, les utilisateurs privilégient des appareils comme les ordinateurs ou les appareils mobiles (smartphones et tablettes). La Russie, par ailleurs, est présentée comme le pays disposant du plus fort taux de piratage pour les ebooks (et la musique) du fait de tarifs trop élevés.

 

Autrement point, sur le marché américain, les jeux vidéo prennent l’ascendant sur les livres numériques (46 % contre 38 % des utilisateurs), mais on assiste à un effet inverse sur les marchés britanniques et japonais. Dans le même temps, sur la plupart des marchés, à cause du tarif des jeux vidéo, les dépenses liées au livre numérique sont trois fois supérieures.

 

On apprend également que les genres Polar et Thriller sont les plus lus sur les cinq marchés principaux, mais n’arrivent même pas en seconde place au Japon, Pologne et Émirats arabes unis. Pour le territoire britannique, 58 % des livres relèvent de cette catégorie. 

 

 

 

Le marché français, pour sa part – et sans étonner personne – est celui où l’achat d’ebook est le plus retardé : un consommateur pourra attendre jusqu’à près de 10 jours avant de se décider à effectuer l’achat, contre moins de 4 jours pour les Allemands. 

 

En revanche, les achats en Allemagne, France et Espagne seraient les plus importants : près de 13 $ dépensés chaque mois par les lecteurs – quand les Polonais se situent plutôt autour de 6 $ mensuels de dépenses. 

 

On se souviendra que Paypal n’a pas toujours été tendre avec les livres numériques. En 2012, un conflit avait explosé alors que le service de paiement avait refusé d’autoriser l’achat d’ebooks dès lors qu’ils contenaient des éléments à connotation érotique.

 

 

 

 

via The Digital Reader