Pays-Bas : Amazon fixe un prix maximum pour les livres numériques

Antoine Oury - 07.11.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon livres numériques - Pays-Bas tarif prix - contrat distributeur CB Logistics


Amazon cherche toujours à se faire une place dans le marché du e-commerce néerlandais, et ce désir se fait chaque jour plus pressant. Le e-commerçant négocie actuellement avec les distributeurs du pays pour commencer à distribuer livres papier et livres numériques sur sa plateforme. Les Pays-Bas disposent d'une législation sur le prix unique du livre, fixé par l'éditeur, qui ne s'applique pas aux livres numériques. Et Amazon va en tirer profit.

 


IMG_5451

(Robert, CC BY 2.0)

 

 

L'arrivée d'Amazon sur un nouveau marché est toujours précédée d'une phase de négociations, plus ou moins houleuse. Pour préparer son entrée aux Pays-Bas, Amazon s'est rapproché du distributeur CB Logistics, acteur majoritaire pour l'ebook, afin de négocier les meilleures conditions de vente possible. Si le prix du livre imprimé est verrouillé par une loi sur le prix unique, cette dernière ne couvre que ce format, contrairement à la législation française, par exemple.

Prix maximum : Le prix maximum proposé au client pour un livre numérique ne sera jamais supérieur au prix le plus faible constaté pour une édition imprimée.

Cette clause du contrat, relevée par Hans Bousie dans le journal néerlandais Boekblad, assurera toujours à la firme que ses éditions Kindle seront au moins au même niveau que l'édition papier meilleur marché. Autrement dit, les éditeurs auront la possibilité de fixer le prix des éditions imprimées, mais cela se fera simultanément avec l'édition Kindle.

 

Et dans la mesure où Amazon est un des champions du système propriétaire, les clients convertis au numérique et équipés en Kindle n'hésiteront guère lorsqu'il s'agira de choisir entre papier et numérique, pour le même prix.

 

Si l'on compare ces conditions aux contrats d'Amazon pour le territoire américain, elles semblent toutefois presque favorables aux éditeurs : en effet, Amazon imposait à leurs homologues américains des conditions bien plus drastiques, en octobre 2013 :

Le distributeur déterminera un prix de vente de son propre chef, en s'assurant à chaque instant que :

  1. Pour tous les ebook, le prix client (auquel s'ajoutent les frais de transaction ou toutes autres taxes) ne sera pas plus élevé que 25 % du prix le plus faible pour une édition papier vendue dans le territoire.
  2. Tout ebook sans édition physique correspondante sera vendu pour 9,99 $ ou moins.

Tout dépend des parts de marché dont dispose Amazon : aux États-Unis, elles sont astronomiques, et Amazon peut donc imposer de manière encore plus forte ses propres exigences.

 

(via The Digital Reader)