Phallaina, une bande défilée, fresque immense et application inédite

Clément Solym - 28.01.2016

Lecture numérique - Applications - Phallaina application - fresque angoulême - expérience sonore


L’époque veut ça, on parlera beaucoup de bande dessinée au cours des prochains jours. Et pourquoi pas de bande défilée, avec Phallaina, un projet de Marietta Ren, désormais disponible en ligne. Il s’agit d’un roman graphique numérique, accessible sur tablette et phablette, proposé sous forme d’application iOS et Android. Le tout connecté au monde réel, avec une fresque physique.

 

phallaina-bande-defilee-angouleme

 

 

« Phallaina raconte l’histoire d’Audrey, une jeune fille qui souffre de crises hallucinatoires au cours desquelles elle voit des baleines. En lui faisant passer des examens, un neurologue/chercheur décèle chez elle un physeter, une structure anomalique qui permet à ses porteurs de rester longtemps en apnée. »

 

Véritable concept, cette œuvre se présente sous la double forme d’une BD sans case à scroller, d’une longueur de 1600 écrans d’iPad, unité de mesure insolite, certes. L’installation physique, elle, mesure 115 mètres, avec une interactivité sonore proposée en français et en anglais. C’est au fil de sa marche que l’on progressera alors, visuellement et avec l’audio, dans l’histoire. L'expérience est soutenue par France Télévisions.

 

 

 

Dans un monde semblable au nôtre, les villes se sont adaptées à la montée des eaux. Bâties sur pilotis, elles guettent avec appréhension les prochains raz-de-marée. Audrey habite l’une de ces villes. 

 

Depuis toute petite, elle est sujette à des crises hallucinatoires au cours desquelles de grandes baleines blanches envahissent son champ de vision. Ses troubles se sont ampli és ces derniers mois, l’empêchant de poursuivre son travail : elle va alors consulter un neurologue, le docteur Chaillet. 

 

Il diagnostique une forme particulière d’épilepsie et découvre un “physeter“. Cette structure anomalique cérébrale décuple les capacités d’apnée d’Audrey et semble être impliquée dans ses crises. Après quelques hésitations, la jeune femme décide de suivre une série d’essais cliniques pour tenter de guérir le mal qui l’habite. Commence alors l’aventure intime d’une transformation personnelle, mêlant sciences cognitives et mythologie dans laquelle Audrey comprend qu’elle est appelée à un destin différent. 

 

Et l’on pourra également découvrir la bande annonce pour l’occasion. L’application pourra être téléchargée gratuitement depuis cette adresse.

 

 

 

 

« Le format s’inspire des premières formes de narration graphique comme la tapisserie de Mathilde Bayeux, les rouleaux chinois ou les fresques murales antiques. Ce long travelling dessiné est fait de successions de plans de différentes valeurs, qui s’enchaînent par un jeu de transformations et de compositions graphiques. La bande défilée ne nécessite pas de répétition d’un même plan pour donner la sensation de mouvement comme dans le dessin animé.

 

C’est le déplacement du regard du lecteur et le slide qu’il effectue avec sa main sur une tablette qui crée le mouvement. Ce format permet une narration hybride entre cinéma, bande dessinée et illustration, qui peut s’adapter à différents types de lecture et supports », explique Mariette Ren.