Philips excite la curiosité avec un écran couleur supérieur au LCD

Clément Solym - 11.05.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - philips - curiosité - écran


Kars-Michiel Lenssen sourit : lui qui a dirigé les recherches menées chez Philips, à Eindhoven, aux Pays-Bas, sur le futur d'un écran pour epaper équipé de la couleur sent bien qu'il a mis le doigt sur quelque chose de propre.

Alors que d'ordinaire, l'affichage de la couleur s'opère à travers quatre sous-pixels - rouge, vert, bleu et blanc - ce qui impacte la résolution, la réalisation du produit de Philips rendraient même les traditionnels écrans à cristaux liquides, ou LCD, bien pâlichons en comparaison.

La technologie employée est nommée "in-plane electrophoretics" et diffère de ce qui a été proposé jusqu'à présent. Alors que d'ordinaire chaque pixel est composé d'une microcapsule qui est alors électriquement choquée pour afficher soit du blanc soit du noir, et permettre l'affichage global des caractères sur l'écran, Philips est passé à quelque chose d'autre.

Chaque pixel est désormais divisé en deux microcapsules, l'un contenant du jaune et du bleu l'autre du rouge et du noir. Le principe de charge électrique reste le même, et fera remonter ou descendre l'une ou l'autre couleur selon l'impulsion, mais surtout, on disposera d'un affichage bien plus important et d'une palette de nuances largement supérieure.

Une approche dont Philips n'est pas peu fier, quoique nous n'en soyons encore qu'aux balbutiements...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.