L'éternelle lutte contre le piratage ne semble pas prendre congé de sitôt. Mercredi 6 mars 2019, l'Association d'auteures et auteurs américaine, Authors Guild, a lancé un appel à l'action contre le site Ebook.bike, une plateforme gratuite de téléchargement de livres numériques. Elle réclame notamment la suppression des liens du site pirate sur le moteur de recherche Google. 


« Les auteurs doivent envoyer collectivement un message à Google pour qu'il supprime les liens de téléchargements illégaux du site [ Ebook.bike ] à partir des résultats de recherche. Il n'y a aucune raison pour qu'un site qui repose sur le trafic de livres volés soit aussi facilement accessible », peut-on lire sur le site de l'Association

Contrairement à la plupart des plateformes ebook officielles, Ebook.bike héberge des milliers de livres, et ce, gratuitement. La plateforme permet aux utilisateurs de télécharger des livres numériques, le tout sans DRM, d'où la colère de la guilde américaine. Son créateur avait pour projet de pirater les livres, pour mieux faire connaître les auteurs.
 

Jamais mieux servi que par soi-même


L'Authors Guild pointe d'abord du doigt l'inefficacité du formulaire Google DMCA, censé lutter contre le piratage. De son nom complet, le Digital Millennium Copyright Act est une loi américaine adoptée en 1998 dans le but de fournir un moyen de se défendre contre les violations du droit d'auteur.

Le formulaire établit une législation de la propriété intellectuelle adaptée à l'ère numérique florissante dans les années 90. Mais si sur le papier, la loi interdit le détournement d'une protection contre la copie, mais aussi la distribution ou la mise à disposition de procédés qui permettent ce détournement, la réalité semble bien différente.

« Beaucoup d'auteurs ont envoyé des avis de retrait à Google via son formulaire DMCA. À notre connaissance, c'est un subterfuge délibéré, car DMCA ne fonctionne souvent pas. Et même lorsqu'il fonctionne, et que les livres sont retirés, les internautes peuvent uploader de nouveau les copies », a annoncé Authors Guild.

« Ceci est un exemple parfait de la façon dont des acteurs malveillants utilisent la règle d'exonération du dispositif pour échapper à la responsabilité juridique. C'est aussi un grand rappel pour le Congrès de réformer de toute urgence cette règle d'exonération. »

L'institution se fait d’ailleurs elle aussi taper sur les doigts. « En attendant que le Congrès des États-Unis corrige cette faille qui permet aux sites web comme Ebook.bike de prospérer, nous devons nous regrouper et agir. »
 
L'Authors Guild finit par un appel à tous les auteurs, leur demandant d'envoyer un avis de retrait à Google pour l’inciter à prendre les mesures nécessaires contre la plateforme de téléchargement illégal. 

« Il est temps que Google et d'autres plateformes ferment la porte à des sites pirates comme Ebook.bike », ont-ils conclu. 
 

Travis McCrea : un pirate à la Jack Sparrow


Travis McCrea est le créateur de TUEBL, sous son nom actuel Ebook.bike. Et s'il se fait très largement allumer sur les réseaux sociaux, c'est toujours avec une once de sarcasme que celui-ci aime à répondre. 
 

Cela dit, il n'y a aucune raison d'être stressé. Le processus est incroyablement simple, "Oh non, mon livre a été mis sur ce site et je ne voulais pas qu'il soit" * cliquez sur le bouton DMCA * * remplir un formulaire en 2 secondes * * et pouf le livre a disparu * c'est vraiment facile, c'est ce mouvement qui ne fait qu'augmenter ce stress.


Ebook.bike en voie de disparition ? 


Si l'appel a été relayé sur le site officiel de l'Authors Guild le 6 mars 2019, le site Ebook.bike ne semble depuis, plus accessible. La page Facebook du site pirate est elle aussi indisponible. Aucune information officielle de la part de Travis McCrea n'a été donnée : mieux, son compte Twitter est devenu privé. 
 




Commentaires
Merci pour m’avoir indiqué un site de piratage qui apparement serait efficace. Je ne savais pas où aller pour cela.

L’éternel dilemme ! Jusqu’où doit aller l’information ? Dans un article comme celui là, doit on donner l’adresse des sites illégaux ?
Bonjour

En l'occurrence, le site est manifestement hors ligne. Vous n'en profiterez pas des masses...
Comme quoi je ne sais pas profiter des bonnes adresses. Sérieusement, heureusement qu’en vous ne communiquez pas ce genre d’informations. J’ai souvent remarqué que les meilleures sources pour trouver les bons items étaient les articles de presse qui les signalaient.
Moi qui cherchait un site pour ebook, y'a plus qu'a attendre la migration des serveurs, rien de bien méchant, du classique pour un site 'pirate'.
En fait c'est du bullshit, le site fonctionne parfaitement snake
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.