medias

Piratez Ce Livre : 40k Books joue la provocation numérique

Clément Solym - 09.12.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - Italie - 40k - livre numérique


La maison d'édition italienne 40k Books a déjà fait amplement parler d'elle depuis ce mois de juillet 2010 où elle a commencé à faire parler d'elle, par-delà les Alpes. Sa particularité est de publier des ebooks dans un format de lecture court, environ une heure, soit uniquement des romans courts et des essais originaux, publiés dans plusieurs langues.

 

Des livres qui se seraient difficilement vendus en version papier. Un véritable challenge d'avant-garde dans le milieu de l'édition, surfant à 100% sur la vague des NTIC. L'autre grand pas, c'est de proposer des textes en versions traduites - et Thierry Crouzet avait eu l'occasion d'amplement présenter le projet La stratégie du cyborg, publié par Fortykey (eh oui, 40k...) et disponible en plein d'autres langues. 

 

Eh bien, depuis hier la maison vient de mettre chacun en face de ses responsabilités, avec un slogan clair et implacable : Please, Pirate This Book. 

 

Qu'en est-il ? Eh bien l'alternative est fort simple, à savoir, faire : 

  • The good guy choice
  • The bad guy choice

 

Pour le premier, il s'agit d'acheter le livre, « à peu près partout ». Pour le second, « c'est gratuit, juste là ». Le livre en question est Cardanica, de Dario Tonani, 10.200 mots (et autant de morts, diraient les mauvaises langues).  

 

 

Please Pirate This Book n'est donc pas exactement ce que les apparences laissent croire : c'est effectivement, « une sorte de piratage », pas vraiment officiel, mais plutôt une manière de proposer une offre gratuite, et une payante, et de laisser l'internaute faire son choix. Il s'agit d'une nouvelle version du texte Cardanica, sous-titré A Steampunk Nightmare, tout simplement. 

 

« Maintenant, nous vous offrons L'EDITION PIRATE. Du bon matos, pour les gens très méchants. Etes-vous l'un d'entre eux ? Alors choisissez » propose le site. 

 

L'opération a été lancée hier, et nos premières recherches sur la toile montrent que l'ebook n'est pas encore propulsé sur les réseaux BitTorrent, 

 

Ceux qui souhaitent vérifier les dires de l'éditeur pourront toujours consulter la page, et se décider ensuite, à un téléchargement gratuit, et piraté, en toute conscience, ou se procurer le livre pour moins de 3 $ sur les ebookstores classiques. À noter que la version ‘pirate' est disponible en format MOBI ou EPUB, pour contenter véritablement tout le monde.