medias

Plastic Logic arrête sa production d'appareils de lecture numérique

Clément Solym - 18.05.2012

Lecture numérique - Lecteur eBook - Plastic Logic - Russie - lecteurs ebook


Coup sur coup, cela devient difficile pour le secteur de l'encre électronique. En début de semaine, Bridgestone annonçait un retour sur ses activités premières, abandonnant son accord avec Delta Electronics sur ce qui touchait l'epaper. « La société a décidé que le meilleur plan d'action pour son activité globale est de quitter le marché du papier électronique », apprenait-on. (voir notre actualitté)

 

Or, l'abandon du marché américain par Plastic Logic intervient alors justement qu'une récente démonstration d'écran couleur et flexibles avait eu lieu en Russie. Il s'agissait du modèle Plastic Logic 100, prévu pour les élèves russes. (voir notre actualitté)

 

Or, en janvier dernier, la firme Russian Nanotechnology Corporation avait décidé d'injecter 700 millions $ dans Plastic Logic sur plusieurs années, pour que se poursuivent les développements prévus par la firme, et principalement le QUE, modèle phare et véritable Arlésienne de la société.

 

Pourtant bien noté par les magazines spécialisés, le QUE avait disparu du marché suite au dysfonctionnement des composants semi-conducteurs et au succès de la tablette d'Apple. Ces problèmes étant annoncés résolus, la production devrait prochainement reprendre avec l'aide des fonds frais. Si la société américaine se dit déconcertée de ne pas avoir été soutenue sur son propre territoire, elle est néanmoins ravie de retrouver un second souffle (et qui l'en blâmerait ?).

 

Dans un communiqué, Plastic Logic conclut en effet qu'il lui faut désormais élargir son action, en optant pour une nouvelle stratégie de croissance. Elle va en effet commercialiser non plus des appareils sortis de ses usines, mais directement sa technologie, pour aller chercher un marché plus grand que celui du public et des utilisateurs, en s'ouvrant vers les sociétés qui seraient intéressées par de l'affichage à encre électronique sur de grands, voire très grands panneaux d'affichage. 

 

 

 

Une décision qui passe également par un arrêt complet des opérations aux États-Unis, et le licenciement des 40 personnes salariées actuellement à Mountain View. L'usine de Desde devrait cependant poursuivre son activité. D'autres postes seront évidemment impactés en Allemagne, au Royaume-Uni et en Russie. Indro Mukerjee, directeur de la société, assure que les discussions sont d'ores et déjà engagées avec plusieurs clients potentiels, pour des exploitations massives de la technologie, d'ici à la fin de l'année. Sans donner de plus amples précisions toutefois. 

 

« Nous pouvons désormais proposer un écran couleur, et nous pouvons proposer de l'animation sur un écran plastique. Nous avons également industrialisé le processus de fabrication des transistors pour les appareils et nous pouvons arriver à des taux de rendement dans la fabrication comparables à l'industrie des écrans à cristaux liquides », assure-t-il. 

 

L'une des plus grandes erreurs de la part de Plastic Logic, ainsi que les analystes le comprennent, fut son incapacité à produire plus rapidement des produits à destination du grand public, et donc de passer par une première phase de rentabilisation de ses investissements. Or, trois semaines après le lancement du QUE, voilà que l'iPad sortait, avec un produit bien moins cher, en regard de ses fonctionnalités et des outils présentés. 

 

La concurrence avec les tablettes, pour le QUE, aura été fatale, et les retards accumulés ne rendaient plus possible pour un consommateur d'investir 800 $ dans un appareil à encre électronique standard, quelles que soient ses qualités et ses innovations. 

 

En se tournant vers la vente de licence et de technologies, Plastic Logic joue donc sa dernière carte, avant de signer son arrête de mort. Si cette phase ne permet pas à la société de continuer son développement - de le reprendre - il faudra supprimer cet acteur de la liste des producteurs de lecteurs ebook, qui n'aura pas su convaincre. Et la liste commence à s'allonger…