Plus riche, plus accessible : créer un format standard pour le livre audio

Antoine Oury - 20.12.2019

Lecture numérique - Audiolivre - livre audio standard - livre audio accessibilite - livre audio numerique


En quelques années, les usages du livre audio ont considérablement évolué, si bien que la piste numérique semble destinée à devenir, à terme, une voie royale pour ce format. Le World Wide Web Consortium, ou W3C, organisation qui définit les standards du web, planche désormais sur un format standard pour le livre audio, afin de faciliter la vie des lecteurs comme des producteurs.

Livre audio
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Développement du streaming, multiplication des plateformes, y compris celles des éditeurs eux-mêmes... Le livre audio numérique a clairement le vent en poupe : aux États-Unis et au Royaume-Uni, mais aussi dans quelques pays d'Europe comme l'Allemagne ou la Norvège, il fait même partie des formats qui tirent la croissance dans le secteur de l'édition.
 

Retour vers le futur, ou les années 80...


Sauf qu'en pratique, le livre audio numérique n'a pas connu d'évolutions majeures depuis longtemps. Trop longtemps, selon le W3C et son groupe de travail consacré à l'édition numérique. « Dans les faits, côté consommateur, les livres audio sont toujours l’équivalent de ce qu’on avait sur CD dans les années 1980, un ensemble de pistes avec un lecteur qui permet d’aller sur la piste avant ou la piste arrière », explique Laurent Le Meur, directeur technique de l'EDRLab, laboratoire européen du livre numérique, qui participe aux travaux du W3C.

En raison de ces limitations techniques, liées à celles du format MP3 – encore largement utilisé –, pas de table des matières et des métadonnées extrêmement limitées qui rendent complexe la navigation dans un livre entier, ou un fichier MP3 correspond généralement à un chapitre.

« Pour les producteurs et les distributeurs ou les libraires, l'absence de format standard pour le livre audio complexifie les échanges, ainsi que la distribution et même la prise en main par les lecteurs/auditeurs », poursuit Laurent Le Meur. « Les libraires ont leur manière d'encapsuler les livres audio, avec chacun leur DRM pour les distributeurs comme Amazon ou Kobo, ce qui empêche aussi les exportations ou les échanges. »

Pour le prêt numérique en bibliothèque, l'absence de format standard ne permet pas, par ailleurs, d'envisager une autre piste que le streaming, assez peu pratique, car il implique une connexion permanente lors de l'écoute.
 

Un équivalent de l'EPUB pour le livre audio


Il y a environ un an, le département consacré à l'édition du W3C se penche donc sur la question, plutôt épineuse, du développement d'un format standard pour le livre audio numérique. Un document de travail proposant quelques pistes a récemment été publié, rendant compte de ces premiers mois de travail et des objectifs à atteindre. Impliqués dans l'entreprise, l'EDRLab, donc, mais aussi le consortium Daisy, qui veille à l'accessibilité de l'ensemble, ou encore des acteurs du secteur comme Kobo et Google Play.

Si l'EPUB, le format standard pour le livre numérique, ne peut pas prendre en charge les formats audio de manière efficace, l'objectif est bel et bien de créer un format « cousin » pour le livre audio, lisible lui aussi dans le moteur de lecture ouvert Readium et qu'il serait possible de protéger de la copie avec la DRM LCP, un verrou numérique interopérable. « EPUB, livre audio, PDF ou encore BD numérique pourront ainsi être traités de la même manière, ouverts dans la même application de lecture universelle, proposant une ergonomie harmonisée, dès 2020 », explicite Laurent Le Meur.
 
L'ajout de la table des matières et des métadonnées plus fines soulève déjà d'intéressantes questions d'ergonomie, comme la manière de transcrire une table des matières à l'origine visuelle dans un format uniquement audio. La prise en charge de la DRM LCP, elle, permettra de mettre en place une chronodégradabilité des fichiers, pour les prêts des bibliothèques.

« Ces nouvelles fonctionnalités sont vraiment cruciales, surtout les usages qui émergent, comme l'écoute par l'intermédiaire des enceintes connectées, par exemple. Nous allons essayer de faire en sorte que le format audio standard soit lisible sur tous ces appareils », explique Laurent Le Meur. Tandis que le développement de « W3Caudiobooks » — le nom temporaire de ce format standard — se poursuit, une nouvelle phase s'annonce, celle de la communication avec les éditeurs, les studios de création et les libraires, pour qu'ils s'en emparent rapidement.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.