Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Portrait d'un pirate de livres numériques : qui, quoi, comment

Nicolas Gary - 02.07.2014

Lecture numérique - Législation - livres numériques - piratage portrait - croissance téléchargements


Voler, c'est mal. Donc les personnes qui répondent aux différents critères cités ci-dessous, incarnent le mal. Mais selon l'infographie, 75 % des ebooks, sur le territoire états-unien, sont achetés et pas téléchargés illégalement. Et 69 % des possesseurs d'ebooks ont acheté l'intégralité de leurs ouvrages. Présentée par Encremento, l'image reflète une partie des comportements observés.

 

Véritable source d'inquiétude pour les éditeurs, le téléchargement pirate nuit aux auteurs, dit-on, et à leurs revenus. Et nombre d'entre eux ont connu cette expérience toujours un peu troublante. Thomas Gunzig, romancier au Diable Vauvert, avait découvert que son Manuel de survie à l'usage des incapables, s'était retrouvé sur les réseaux pirates. 

 

« Finalement, cette mésaventure est assez positive pour moi, parce que cela représente un peu de promotions auprès de lecteurs qui peuvent découvrir ce que je fais. Mais également parce que j'ai accès à un nombre de téléchargements en direct : je sais combien de personnes se sont procuré le livre, et c'est quelque chose d'extrêmement important. » (voir notre actualitté)

 

Petit rappel de quelques chiffres dans le marché américain : 22,5 % des ventes sont numériques, 76 % du contenu est du manuel scolaire, et depuis le lancement de l'iPad en 2010, la croissance des téléchargements illégaux sur BitTorrent a augmenté de 78 %. Le reste est assez limpide.

 

 

 

(via Galleycat)