Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Pour l'enfant, une tablette peut-elle remplacer la lecture faite par un adulte ?

Clément Solym - 06.12.2016

Lecture numérique - Usages - enfants parents lecture - apprentissage numérique biologie - accompagner enfant livres


ETUDE – La lecture enrichit le vocabulaire des enfants : une fois cette évidence de porte ouverte enfoncée, que faire ? Une étude présentée dans la revue Early Education and Development, par des chercheurs de Toronto examine le rapport entre les jeunes lecteurs et le format numérique.

 

Cameleon colors

Teza Harinaivo, CC BY SA 2.0

 

 

Soit deux groupes d’enfants de quatre ans : l’un avec un niveau de vocabulaire supérieur à la moyenne, l’autre avec un niveau moyen, voire inférieur. Pour les besoins de l’étude, les chercheurs ont fait interagir les enfants avec un livre numérique, où la fonction de lecture Text-to-Speech est activée, ou avec un adulte lisant un livre avec eux. Les deux ouvrages parlaient de camouflage biologique chez les espèces animales. 

 

Le constat alors opéré est simple : les enfants avec un niveau moyen/inférieur ont une moins bonne compréhension lorsqu’ils lisent eux-mêmes le livre. « Les résultats mettent en évidence que les jeunes sont mieux soutenus dans leur apprentissage lorsqu’ils entrent en interaction avec d’autres personnes, plus particulièrement des parents ou des adultes », indique la professeure Patricia Ganea, agrégée à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario.

 

Des résultats qu’elle souligne comme importants, parce qu’ils montrent combien le risque de mauvaise compréhension est lié à l’absence de référent, lors de la lecture. En somme, elle conclut qu’une tablette peut effectivement faire la lecture d’un livre à un enfant de 4 ans, mais que ce dernier comprendra moins bien que si un adulte lui fait la lecture. 

 

Pour aboutir à ce résultat, les différents groupes d’enfants ont été soumis à quelques tests pour éprouver leur compréhension de l’histoire. On leur a demandé de répondre à quelques questions sur les processus de camouflage des tortues, lézard et autres caméléons pour se soustraire au regard de prédateurs.

 

« Choisir des applications livres de grande qualité n’est alors qu’une partie de l’équation. La lecture faite en présence de l’adulte peut également augmenter considérablement la capacité d’apprentissage », poursuit l’enseignante. Toutefois, notent les chercheurs, les outils numériques se révèlent des solutions efficaces pour enseigner de nouveaux concepts biologiques aux enfants.

 

Le numérique, un support secondaire, mais utile

 

Étant donné la popularité toujours forte du format numérique, l’étude était très attendue. Entre le premier trimestre 2015 et celui de 2016, on a assisté à une hausse de 30 % des prêts de livres numériques auprès des bibliothèques partenaires d’Overdrive, prestataire technique. Autrement dit, les parents recourent aussi à ce format pour leurs enfants. 

 

« Nos résultats indiquent que, dans certaines circonstances, les fonctionnalités numériques intégrées aux lecteurs ebook à écrans tactiles peuvent être aussi efficaces pour soutenir le développement conceptuel que des indications données par un adulte qui participe à la lecture », note l’étude.

 

Les adolescents ont la chance de ne pas aimer les livres numériques 

 

« Toutefois, les enfants ayant de faibles compétences en vocabulaire peuvent être plus efficacement accompagnés par les conseils que donnent les adultes. Nous suggérons donc que les encouragements d’adultes soient utilisés pour motiver les enfants à réviser et tester leurs propres compréhensions des théories biologiques. Une fois que ces derniers ont appris comment enrichir leurs connaissances, les solutions numériques peuvent être utiles pour structurer une transition permettant aux enfants un développement par eux-mêmes de solutions de lecture. » 

 

L’étude complète, Are Prompts Provided by Electronic Books as Effective for Teaching Preschoolers a Biological Concept as Those Provided by Adults?, est disponible à cette adresse.