Pour le livre audio aussi, le modèle de l'abonnement illimité effraie

Antoine Oury - 27.01.2015

Lecture numérique - Usages - Bardowl livre audio - abonnement illimité - streaming offre légale


Le service d'accès et de lecture de livres audio Bardowl, lancé en 2012, avait tout pour séduire : outre sa chouette mascotte, le site proposait un modèle économique audacieux. Pour 9,99 £ par mois, l'abonné accédait à un catalogue de livres lus, en version illimitée. Restait à convaincre les éditeurs, ce que le service n'a pas su faire à temps pour assurer sa survie économique.

 


Page d'accueil de Bardowl, capture d'écran

 

 

Bardowl proposait un catalogue varié de titres, de la fiction aux ouvrages de développement personnel, mais le volume présenté n'aura pas suffisamment su convaincre les utilisateurs. L'expérience illimitée du service était également restreinte aux seuls possesseurs d'appareils iOS, iPhone, iPad et iPod. 

 

La fermeture du service a été annoncée aux abonnés, et sur les réseaux sociaux :

 

 

 

Les titres ne seront plus du tout accessibles aux anciens abonnés, une fois la fermeture actée, cette semaine.

 

Chris Book et Neil Chapman, les deux cofondateurs du service, s'étaient rencontrés chez Orange, et avaient choisi d'adapter le modèle Spotify aux livres audio dès 2012, avec un tarif unique de 9,99 £ pour un accès illimité à un catalogue de livres audio qu'il était possible d'écouter hors connexion. Mais l'audace aura coûté des points auprès des éditeurs, qui ont été peu nombreux à faire entrer leurs titres au catalogue de Bardowl.

 

Le modèle de l'abonnement illimité reste particulièrement décrié, y compris dans le domaine de la musique, par les producteurs et certains artistes. Le livre audio, proche de la musique dans la manière dont il est consommé, reste pour le moment cantonné à des achats à l'unité, entre 10 et 20 £ l'unité au Royaume-Uni. Audible, le service de livre audio d'Amazon, propose une offre d'abonnement à 7,99 £ par mois, contre un livre audio, au choix, à télécharger.

 

En France, sur le modèle d'accès illimité à un catalogue de livre numérique, la médiatrice du livre, Laurence Engel, a débuté des auditions autour de la licéité de cette offre. Selon nos informations, une communication interviendrait dans le courant du mois de février, pour déclarer le système illégal en regard de la loi sur le prix unique du livre numérique. 

 

(via The Bookseller)