Pour toujours : le Projet Bradbury a les crocs

Neil Jomunsi - 14.03.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - vampires - projet bradbury - anthologie


J'aime bien les chiffres ronds, et je ne vous cache pas que j'aurais préféré qu'une année comporte 50 ou 60 semaines plutôt que 52 (éventuellement 42, pour de basses raisons littéraires). Néanmoins, l'arrivée de chaque dizaine dans le décompte de mes publications est toujours un petit moment de frisson et d'excitation. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression d'un nouveau départ à chaque fois, et la sensation de me rapprocher du but un peu plus qu'à l'accoutumée.

 

 

cover

Design couverture : Roxane Lecomte aka la Magica Grafista

 

 

Aujourd'hui sort donc la 30ème nouvelle du Projet Bradbury : intitulé Pour toujours, le texte est une réflexion sur le thème de la survie de la pensée après un grand cataclysme et prend pour protagonistes deux vampires, des immortels, envoyés dans l'espace pour conserver une trace de leur civilisation longtemps après sa disparition. Quelques mots pour vous la présenter :

Là-haut, dans le cosmos ténébreux et mutique, une capsule tourne en orbite autour de la Terre depuis des millénaires : à son bord, les deux derniers survivants de la race des vampires attendent patiemment que la planète recouvre un écosystème normal. Vingt millénaires plus tôt, la grande Dévastation a annihilé toute vie à la surface et ces deux âmes solitaires, réveillés tous les cinquante siècles, en furent les tristes témoins. Mais alors qu'ils perdent espoir, les immortels détectent un signal. Le jour du grand retour serait-il arrivé ?

J'ai toujours adoré les vampires, spécialement pendant mon adolescence où je ne partais jamais en vacances sans un bouquin d'Anne Rice. Les aventures de Lestat m'ont transcendé, littéralement, et les vampires sont devenus pendant quelques années un motif d'obsession. J'ai tout lu et tout vu à leur sujet, et mes parents se souviennent encore de cet adolescent boutonneux qui restait sous le parasol sur la plage, avec sa casquette, son short et ses chaussettes bien remontées à cause d'une aversion prononcée et fictive pour le soleil, certainement causée cette littérature. Mes relations avec le soleil sont toujours tendues (il a tendance à me transformer en écrevisse), mais nous sommes en bons termes.

 

Tout ça pour dire que je m'étonne de ne pas avoir abordé le thème plus tôt. Le problème (et je crois que c'est le problème de beaucoup d'auteurs), c'est que quand on vénère un thème, qu'on le chérit plus que tout et qu'on a passé en revue un bon nombre de ses adaptations, itérations, déclinaisons, le sujet se transforme en montagne difficile à gravir. Il s'agit de trouver un angle original, qui n'a pas été (trop) exploité. Comme cela faisait longtemps que j'avais envie d'aborder le sujet, j'ai donc procédé à l'aide d'une équation simple. J'avais une donnée (vampire= V) et un résultat donné (mon histoire = H). Ne restait plus que l'angle à trouver, cette inconnue (=x), soit :

 

V + (x) = H

 

Je l'avais déjà raconté, me semble-t-il, dans un précédent article : quand je ne sais pas par quel bout prendre une histoire, j'en mélange deux qui préexistent dans mon esprit (ou mes carnets). J'ai donc simplement transposé mon histoire de vampires dans l'espace. De fait, la collision entre les deux univers était si brutale que l'histoire s'est presque écrite d'elle-même. Je vous conseille de faire de même. C'est un exercice intéressant.

 

Pour toujours est, comme d'habitude, disponible au prix de 0,99€ chez Kobo, Smashwords, Apple, Amazon et Youscribe. Vous pouvez aussi (et surtout) vous abonner à l'intégralité des nouvelles pour 40€ en devenant mécène du Projet Bradbury et soutenir le jeune écrivain que je suis. Vous pouvez également utiliser Flattr (je vous conseille de vous y intéresser, c'est une formidable manière d'encourager la création sur le net).

 

cover

 

 

J'ajoute également qu'est désormais disponible l'intégrale n°2 du Projet Bradbury — comportant les nouvelles 14 à 26 — au prix de 9,99€. C'est également une manière de découvrir ce marathon d'écriture dans une forme plus condensé et plus avantageuse niveau prix. En fait, je trouve cette seconde intégrale bien meilleure qualitativement parlant que la première. Mais c'est normal, non ? Après tout, le Projet Bradbury était aussi censé améliorer mon écriture. Là où le premier recueil est assez classique, celui-ci marche sur un fil : j'y ai expérimenté certaines formes de narration, je me suis mis en danger sur certains thèmes. Bref, j'adore ce recueil, je l'aime d'amour. Vous le trouverez disponible chez toutes les librairies en ligne habituelle, notamment Smashwords, Kobo, Amazon, Apple et Youscribe.

 

Excellentes lectures à tous et bon week-end !