Poursuivre le rêve de l'écran couleur, avec la technologie Mirasol

Nicolas Gary - 25.01.2013

Lecture numérique - Lecteur eBook - couleur - encre électronique - Qualcomm


A l'occasion du CES de Las Vegas, qui se tenait durant la deuxième semaine de janvier, les p'tits gars de Pocket Lint ont eu l'occasion de rencontrer Qualcomm, la firme qui portait des promesses folles. En juin 2010, la société présentait l'écran Mirasol, un prototype couleur, à base d'encre électronique, qui allait révolutionner le marché, le secteur et emporter le monde avec lui.

 

 

 

 

L'appareil était prévu pour le premier trimestre de 2011... Durant toute l'année qui avait suivi, le monde numérique attendit patiemment, mais après douze mois, jour pour jour, ou quasi, le patron de Qualcom, Paul Jacobs, annonçait que le prototype allait rester encore un moment dans les cartons. Le problème était que la production envisagée était trop faible pour une productivité intéressante.

 

Et finalement, on repoussait à la prochaine version une commercialisation plus massive. Et il fallait de nouveau prendre son ticket et patience. Paul Jacobs promettait une feuille de route très intéressante, et toujours avec la perspective d'un lecteur ebook révolutionnaire.

 

Voilà que 2013 vient d'ouvrir ses bras, et Pocket-lint remet le couvert : qu'en est-il de la technologie miraculeuse Mirasol et des appareils brandés Qualcomm ? Après l'annulation de la première génération, certains se rongent les ongles. « Nous avons une technologie next-gen qui est bien plus lumineuse, qui devrait être plus rentable et un certain nombre d'autres solides arguments. C'est ce que nous allons mettre sous licence », a précisé Paul Jacobs.

 

Et d'assurer qu'il a toute confiance en cette technologie nouvelle, dont on n'a pas encore vu beaucoup de choses : elle aurait les mêmes qualités qu'avant, mais en mieux encore, puisque la consommation d'énergie est toujours largement inférieure à celle des tablettes. Et pour le coup, même en extérieur, l'écran reste lisible.

 

« L'idée est que l'appareil peut se mettre dans un mode où il peut avoir une plus grande luminosité et une couleur plus importante, et de même, il peut ensuite passer en mode passif et vers un troisième type qui optimise la consommation d'énergie. »

 

On ne demande qu'à le croire.

 

Et le voir.