Promo ebook : L'oiseau moqueur de Harper Lee est gratuit

Clément Solym - 13.07.2014

Lecture numérique - Usages - Harper Lee eboOK - mockingbird oiseau moqueur - opération promotion


Quelques mois à peine après avoir mis en vente la version numérique de To Kill A Mockingbirg (Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur), voici que Harper Lee fait l'objet d'une campagne de promotion de petite ampleur : Tesco, à travers sa plateforme Blinkbox Book, offre 1000 exemplaires numériques, pour célébrer le 54e anniversaire de la parution. 

 

 

 

 

La promotion a débuté le 10 juillet, mais ne dépossédera pas Harper Lee de ses droits d'auteurs : Tesco reversera les montants dus pour les 1000 exemplaires, comme s'ils avaient été vendus. Une communication en pure perte, donc, mais qui fait jaser. Le livre n'est arrivé en version ebook qu'en mars dernier, et il s'agit là de la première opération particulière. 

 

« Je suis étonnée et reste très humble, de voir que Mockingbird a survécu aussi longtemps. Je suis restée de la vieille école. J'aime les vieux livres et les bibliothèques poussiéreuses. C'est une nouvelle génération pour Mockingbird », expliquait la romancière, au moment du lancement numérique.

 

Le titre sera proposé à 4,99 £, dès lors que les 1000 téléchargements seront effectués. Pour l'heure, il semble que l'offre n'ait pas encore été épuisée. C'est par ici pour en profiter, et télécharger gratuitement le titre, mais uniquement pour les résidants britanniques.

 

Blinkbox estime que cette diffusion gratuite rappellera à quelques-uns de vagues ressentiments, vis-à-vis d'un livre qu'ils ont été obligés de lire durant leurs études. Mais c'est aussi l'occasion de redécouvrir un ouvrage fantastique. Mais surtout, le vendeur joue sur les derniers événements politiques britanniques : Michael Gove avait décidé d'imposer une liste de lectures obligatoires, et d'en sortir plusieurs classiques américains. 

 

Et bien entendu, Harper Lee faisait partie des victimes. « Puisque les enseignants vous ont obligé à le lire, et que les politiques vous interdisent de le faire, nous laissons tout cela de côté : lisez-le pour vous, et pour le plaisir d'un bon bouquin. »