Publicité mensongère pour un Kindle livré sans adaptateur secteur

Clément Solym - 26.03.2012

Lecture numérique - Lecteur eBook - Kindle - adaptateur secteur - radin


La présence de publicités sur le Kindle avait permis à Amazon de vendre moins cher son lecteur ebook. La simple présence de petites images promotionnelles, au moment où l'appareil se mettait en veille, avait réussi à faire tomber le prix de plusieurs dollars... L'aubaine pour le consommateur.

 

On voit donc à quel point la publicité est une part intégrante de l'économie d'Amazon. Or, il s'avère qu'un citoyen britannique avait décidé de porter plainte contre la firme, suite à un spot TV qui valorisait le Kindle. Selon lui, la publicité était mensongère, attendu qu'elle ne précisait pas que le chargeur secteur n'était pas fourni avec le produit. 

 

Ainsi, l'autorité britannique sur les publicités, l'Advertising Standards Authority, s'est intéressée de près à cette histoire, et elle vient de trancher. Le consommateur a été débouté de sa demande, explique l'ASA, parce que, s'il n'y a pas de chargeur adapté aux normes britanniques, reste que l'appareil est fourni avec un câble USB. Grâce auquel il est possible de recharger le Kindle, directement en le branchant à son ordinateur, ou une prise idoine. Pourtant, l'ASA reconnaît dans sa décision que « certains consommateurs intéressés par le produit pourraient ne pas posséder ni avoir un outil permettant de recharger par USB ».

 

Explicite, sans aucun doute : faudra payer

 

 

Mais, avantage, jeu set et match à Amazon, les clients ne disposant pas d'un appareil avec un port USB, auquel connecter le Kindle sont peu nombreux, et en tant que minorité, ils ne représentent pas le consommateur moyen. « Nous avons considéré qu'il est raisonnable d'attendre des consommateurs qui ne possèdent pas ou n'ont pas d'accès à un ordinateur soit pour vérifier les informations sur le produit, s'ils achètent en ligne, soit pour vérifier le bundle, quand ils achètent en magasin, qu'ils s'assurent que le produit leur convient bien, avant de procéder à l'achat. » 

 

Voir la décision

 

Amazon pour sa part, assurait que les indications expliquant que l'adaptateur secteur était vendu séparément sont clairement données sur son produit. Et qu'étant donné que tout le monde peut recharger le Kindle depuis un ordinateur, les impératifs étaient assurés. 

 

Les acheteurs d'un iPhone, en 2008, avaient eu plus de chance, en pointant qu'une publicité d'Apple était elle aussi mensongère. Le spot télé montrait en effet une vitesse de navigation et de surf qui étaient bien au-delà de ce que le smartphone était en mesure de réaliser. Et de ce fait, la pub trompait le chaland sur les véritables performances de l'appareil.

 

Apple s'était défendu, mais en vain : l'ASA avait donné raison aux 17 plaignants...

 

NB : le chargeur Kindle coût 14,99 € en sus...