Putsch : Rushdie, Pamuk, Roth font d'Amazon leur éditeur d'ebooks

Clément Solym - 22.07.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - auteurs - royalties - ebook


Un groupe d’auteurs aussi renommés qu’Oran Pamuk, Philip Roth, Salman Rushdie et John Updike passent outre leurs éditeurs pour vendre les copies numériques de leur production littéraire.

À l’origine de ce putsch, le pourcentage de gain sur les droits d'auteur trop bas selon les auteurs. Ce taux qui ne dépasse pas 25% est similaire à l’industrie papier, sans toutefois représenter les mêmes frais de mise sur le marché (coût de stockage et de fabrication quasi nuls). C’est le controversé Andrew « le chacal » Wylie, agent littéraire de tout ce beau monde qui a révélé ce coup de force jeudi.

                                       Orhan Pamuk en 2009
 

Ce sont en tout 20 succès de la littérature moderne qui sont désormais disponibles sur Amazon en court-circuitant les éditeurs papier. « Nous allons nous occuper de nos 700 clients, voir quels droits ne seront plus alloués aux éditeurs, et établir une entreprise en marge pour attribuer les droits des ebooks directement à quelqu’un comme Google, Amazon.com ou Apple. », annonçait Wylie au Harvard Magazine en juin dernier.

Et précise : « Ce sera une autre industrie, établie dans des sentiers parallèles au business littéraire majeur ».

Marché exclusif d’Amazon pour l’heure et pour deux ans, ces ebooks sont vendus à 9,99 $ sans possibilité pour la concurrence de riposter. Coup d’autant plus sévère qu’il englobe quelques classiques, et pas des moindres. Lolita de Nabokov, Las Vegas Parano d’Hunter S. Thompson et le recueil Fictions de Borges (uniquement en version espagnole).

Cette politique agressive des auteurs cristallise particulièrement les tensions autour du constat dressé par la Société des Auteurs en début de mois.

(crédits photographiques Davis Shankbone)