Que vaut le Kindle Paperwhite dédié aux mangas ? Pas grand-chose

Clément Solym - 14.11.2016

Lecture numérique - Lecteur eBook - Kindle Paperwhite manga - lecture manga numérique - Amazon marketing stockage


Mi-octobre, Amazon a décidé de lancer au Japon un lecteur ebook exclusivement dédié à la lecture de mangas. Une manne pour les lecteurs de l’Archipel, férus de ces bandes dessinées. Engadget s’est penché sur l’appareil, en prenant garde de ne pas tomber... dans le piège marketing.

 

 

 

Avec 14 millions d’exemplaires de One Piece vendus au Japon durant l’année 2015, difficile de ne pas constater l’évidence. Le manga, c’est avant tout une histoire d’amour entre les lecteurs nippons et les créateurs. Ainsi, le Kindle Manga affiche des caractéristiques susceptibles de convaincre les plus grands lecteurs. 

 

Ou pas.

 

Concrètement, la bête dispose de 32 Go de stockage, soit huit fois plus que ce que les autres Kindle proposent. Marketinguement parlant, les pages se tournent 33 % plus vite. Et pour le reste, rien n’est changé, même résolution d’écran, même luminosité, dimensions, poids – en dépit des 24 Go de stockage supplémentaire...

 

Or, ce qui intrigue, c’est cette note légèrement plus salée que pour le Paperwhite classique, le modèle Manga est 19 $ plus cher. 

 

 

Comment se fait-ce ? Avec sa capacité de 32 Go, le Paperwhite Manga pourrait embarquer environ 700 mangas. Concernant la vitesse d’affichage, Engadget conclut que c’est en effet sensiblement plus rapide que pour les précédents appareils. Sauf que les améliorations font partie d’une mise à jour récente du firmware, qui est appliquée à l’ensemble des appareils. Y compris la version qui ne coûte que 80 $. Ouch...

 

En clair, et si l’on en doutait, la dimension marketing de l’appareil est évidente, et finalement on ne paye de supplément que pour disposer de l’espace de stockage supplémentaire. Parce que les fonctionnalités sont désormais équivalentes, et identiques. 

 

 

 

 

via Engadget