Québec : le livre numérique à la marge du cadre réglementaire

Victor De Sepausy - 02.11.2013

Lecture numérique - Québec - livre - numérique


Face aux règles qui s'appliquent pour le livre papier, le livre numérique semble, lui, évoluer dans un espace très libre au Québec. Trop libre même aux yeux de certains, ce qui pourrait contribuer à fragiliser l'écosystème du livre, rapporte La Presse.

 

Si le livre numérique au Québec ne représente encore que 4 % des ventes, cette donne pourrait assez rapidement être amenée à évoluer. Quand Marie Laberge décide de vendre, de son côté, la version numérique de son dernier roman, certains libraires s'interrogent.

 

Cependant peu d'auteurs sont assez célèbres pour se permettre une telle indépendance. Quant à Arlette Cousture, elle lance un recueil de nouvelles uniquement accessibles sur Internet. Ses abonnés auront droit à un nouveau texte toutes les deux semaines.

 

Ces formules innovent donc mais posent des problèmes de réglementation et d'accès au texte. Reste en effet à définir dans quel cadre les bibliothèques auront accès à ces livres uniquement publiés sur Internet. Court-circuiter les libraires, voire les éditeurs, cela peut marcher à la mage mais, à long terme, cela remet en question l'économie classique du livre.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.