Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Quel ANE êtes-vous ? Enquête auprès des créateurs 2.0

Claire Darfeuille - 28.03.2014

Lecture numérique - Usages - création numérique - enquête - événément


Tous les créateurs de nouvelles formes narratives pensées en premier lieu pour ou avec Internet (Web séries, webdocs, game docs, serious games, formats interactifs, projets transmédias, diaporamas sonores, POM, jeux en ligne, etc.) sont invités à répondre à un questionnaire en ligne sur leurs conditions de travail. L'initiative de Piw!, le le Blog documentaire et Lumento vise à mener « une réflexion collective pour améliorer encore les conditions de l'émergence d'une scène indépendante, créative, libre, et le moins possible contrainte par les logiques d'industrialisation ».

 

 

Discovery Morning

melissaclark, CC BY 2.0

 

 

À travers un formulaire en ligne, ces trois créateurs de nouveaux formats audio-visuels à l'origine de nombreux webdocumentaires et autres oeuvres multimédia, interrogent les questions de production, de financement et de diffusion des œuvres créées pour le net et soulèvent le problème du statut juridique des auteurs de ces « nouvelles écritures ».

 

« Par “auteur(e)”, nous entendons : ceux qui sont à l'origine de ces projets, les imaginent, les conçoivent, les écrivent, les réalisent. Pas ceux qui ne font QUE les produire, les designers, les développer ou les diffuser. Est auteur(e) celui ou celle qui a au moins à son actif un projet publié, ou en cours de publication » précisent Nicolas Bole, Igal Kohen, Olivier Lambert et Cédric Mal sur la page d'accueil. Le questionnaire tente ainsi de définir qui sont les auteurs de nouvelles écritures, comment ils travaillent, ce à quoi ils aspirent et quelles améliorations pourraient être apportées à leurs conditions de travail.

 

Si l'enquête a été initialement conçue sous le prisme de l'audiovisuel multimédia, les commentaires reçus depuis fin janvier ont amené les initiateurs du projet à élargir à d'autres champs, dont celui de l'édition numérique et de l'auto-publication. « C'est un pan de la création sur le net que nous n'avions pas pris en compte au départ, mais le but de l'enquête est aussi de découvrir qui se sent concerné », explique Olivier Lambert.

 

La réception des formulaires sera close fin mars et les données recueillies (120 réponses à ce jour) seront triées, puis présentées sous la forme d'une infographie, accompagnée d'une analyse des réponses ouvertes. Un « vrai événement » - comprendre hors du net - sera par ailleurs organisé au printemps autour de ces premiers résultats, lesquels devraient aider, selon le souhait des initiateurs, à « avoir une vision plus claire de cette scène nouvelle et à dégager des pistes pratiques ».

 

Répondre à l'enquête