Quel avenir pour les lecteurs de livres numériques ?

Victor De Sepausy - 24.03.2013

Lecture numérique - lecteurs - livres - numériques


Avec le développement à une vitesse record du marché des tablettes, celui des lecteurs de livres numériques est amené à réfléchir sur son propre avenir, mais aussi sur ses atouts face à ce nouveau concurrent. C'était précisément l'objet d'un débat réunissant, samedi, sur la Scène numérique du Salon du livre, Fabian Gumucio de chez Sony et Michael Dahan, de Bookeen. Le tout modéré par Nicolas Gary (le nôtre, oui).

 

 

 

 

 

L'encre électronique : atout maître 

 

Avant de s'interroger sur l'avenir des lecteurs de livres numériques, il apparut intéressant déjà de marquer leurs atouts face aux tablettes. Pour Michael Dahan, c'est l'écran E Ink (l'encre électronique) qui fait la force des lecteurs ebook.

 

Avec un écran qui se rapproche de l'aspect journal, la lecture est possible même en plein soleil. Et, autre point fort : la batterie qui présente une très grande autonomie. Cela est dû précisément à l'écran E Ink : quand on coupe l'électricité sur l'écran, l'image reste imprimée.

 

Un lecteur qui permet de lire mais pas seulement 

 

Le lecteur ebooks permet à la fois de lire, de stocker et, grâce au wifi, d'acheter également de nouveaux livres. Tout est compris dans le lecteur, même si l'on peut aussi passer par un ordinateur pour réaliser l'achat.

 

Pour Fabian Gumucio, avec le Reader, l'idée était de proposer aux lecteurs tout l'intérêt du livre numérique tout en ayant à peu près le même rendu en lecture que sur un livre papier. Depuis le lancement des liseuses Sony, il y a six ans, différents partenariats ont été créés avec des pourvoyeurs de contenus. Notamment récemment avec Chapitre.

 

Désormais l'accès est totalement ouvert. On peut acheter à partir du Reader sur toutes les librairies (à part sur Amazon, bien sûr…). Sony développe également sa propre librairie. Elle existe déjà aux États-Unis, et arrivera prochainement en France.

 

 

 

 

 

Chez Bookeen, c'est le même modèle qui est mis en place, rappelle Michael Dahan, avec l'idée de permettre aux libraires d'exercer leur métier face aux grands acteurs du marché. Des partenariats ont été créés avec Decitre, Cultura et ePagine. La possibilité est offerte désormais d'acheter des livres numériques en reversant le gain à son libraire de quartier.

 

L'EPUB et le PDF sont les principaux formats utilisés par Booken : ce qui représente déjà un écosystème très riche. Mais, pour l'instant, le lecteur ebooks reste pensé pour de la lecture linéaire, du texte simplement. Quand on sort de ce schéma, cet outil n'est plus tout à fait approprié.

 

Entre tablette et lecteur ebook, que choisir ?

 

Selon Fabian Gumucio, on achète un lecteur ebooks pour lire, on achète une tablette pour faire tout le reste. Aujourd'hui la lecture numérique se développe davantage sur la tablette, mais parce que c'est cet outil qui s'est davantage popularisé. Lire sur tablette reste, à la longue, rapidement inconfortable. C'est ainsi que Sony développe les deux outils.

 

Le lecteur ebooks, précise Michael Dahan, se destine vraiment aux gros lecteurs. Et ce sont eux qui se rendent rapidement compte des limites de la lecture sur une tablette. Seule l'encre électronique, grâce à sa faible luminosité, fatigue peu. Le lecteur ebooks est aussi très léger et démarre très rapidement. On le sort donc comme un livre.

 

Depuis l'arrivée des tablettes, le lecteur ebook décline

 

Michael Dahan rappelle qu'aux États-Unis, le taux de pénétration de la tablette comme du lecteur ebooks est de 19 %. Rien à voir avec la situation en Europe. C'est davantage le jeu de la saturation du marché qui se joue en ce moment. Et, si Bookeen est amené à développer dans le futur une tablette, c'est pour compléter les offres sur les usages des lecteurs. On lit les romans sur lecteur ebooks, mais les magazines et livres pour enfants sur tablette.

 

Pour Fabian Gumucio, aux États-Unis, il y a eu une baisse des prix sur les livres numériques, ce qui a véritablement développé ce marché. Ce choc sur les prix ne s'est pas encore produit en France. À noter aussi le jeu aussi d'Amazon, qui accepte de perdre de l'argent sur le Kindle pour en récupérer après sur la vente de contenus.

 

Les lecteurs ebooks : des outils suréquipés 

 

Pour l'instant, l'écran E Ink couleur n'est pas tout à fait au point, précise Michael Dahan. On est obligé d'ajouter de la lumière, d'où des écrans qui consomment davantage, mais toujours moins que pour du lcd. La couleur sur E Ink se rapproche d'ailleurs de plus en plus de la qualité du LCD.

 

Sony rappelle que, depuis l'apparition des lecteurs ebooks, les acteurs du marché ont cherché à alléger les machines tout en ajoutant toujours davantage de fonctions, dont la photo et l'audio. Du wifi aussi désormais. Et de multiples innovations sont encore dans les cartons.

 

Chez Bookeen, on a cherché à obtenir des écrans de plus en plus blancs et de plus en plus rapides. Désormais du tactile et la frontlight qui permet de lire la nuit (notamment dans son lit). Cette lumière reste un gadget, mais qui parle au lecteur. Cela correspond à un moment incontournable de la lecture.

 

Quel avenir pour les lecteurs ebooks ?

 

Pour Fabian Gumucio, on va aller vers un croisement des marchés des tablettes et des lecteurs ebooks. L'apothéose serait d'appuyer sur un bouton pour retomber sur un écran E Ink. Il y a aussi les écrans flexibles, avec deux écrans, comme les deux pages d'un livre. Des écrans hybrides devraient progressivement apparaître.

 

Du côté de chez Bookeen, on remarque aussi que les nouveaux lcd rattrapent aussi petit à petit les fonctions du E Ink, avec la mise au point de mécanismes qui démultiplient l'autonomie de l'écran. La tablette tente de capter les caractéristiques du lecteur ebooks. On va vers une fusion entre ces deux outils. Peut-être à la manière du smartphone qui a absorbé le lecteur mp3.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.