Quelles méthodes pour rendre le numérique rentable ?

Xavier S. Thomann - 28.03.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Etude - Edition numérique - Presse


C'est une question essentielle que de savoir comment générer des revenus à partir d'une publication disponible gratuitement sur internet. Depuis que l'usage du net s'est généralisé, les modèles économiques concernant la presse et l'édition évoluent. CDS Global et Folio viennent de publier un rapport annuel, « Monetizing the Digital Revolution Study », pour étudier les manières dont on peut dégager du revenu à partir de contenus numériques. 

 

Un extrait de l'étude

 

Pour faire ressortir les principales tendances, les auteurs de l'étude sont allés récupérer des informations auprès de plus de 500 entreprises dans le secteur des médias. L'objectif de l'étude est de « montrer comment les technologies numériques transforment les médias et l'industrie de la presse, et fournir des indicateurs centrés sur les possibilités de revenus liés au numérique. » 

 

L'étude a le mérite d'être particulièrement longue et approfondie. Mais cela n'empêche pas quelques tendances assez nettes d'émerger. La priorité pour ces acteurs du numérique est d'augmenter leurs revenus liés à leurs supports numériques, et notamment leur site internet. 70 % des entreprises interrogées y voient une priorité, tandis que 40 % seulement souhaiteraient changer le design de leur site. 

 

46 % à l'horizon 2017

 

On apprend également que la publicité en ligne joue un rôle crucial dans les revenus tirés du web, ce qui n'est pas en soi une grande découverte. La publicité est la première source de revenue numérique, même si sa part commence à amorcer un recul par rapport aux autres formes de revenus numériques. En revanche, pour ce qui est du chiffre d'affaires global, les recettes liées au numérique sont beaucoup moins importantes que celles liées aux autres activités (20 % seulement). 

 

Toutefois, cette part devrait augmenter d'ici 2017, selon les prévisions, pour atteindre les 46 %. 

 

Si l'on décompose les recettes liées au numérique, on constate que les publicités viennent en première place (38,8 %), suivie par mes mails publicités et les newsletters sponsorisées (16,4 %). Il est intéressant de voir que la vente de contenu représente encore une portion marginale. La publicité joue donc un rôle fondamental dans le fonctionnement de ces sites. 

 

Enfin, le développement du marché mobile qui fait que les lecteurs accèdent à une publication via différents types de support est l'un des facteurs déterminants vis-à-vis des évolutions futures. Les entreprises en questions y attachent une grande importance, et savent que cette donnée est en train de modifier le marché considérablement. 

 

En guise de conclusion, l'étude pense que différents modèles peuvent être envisagés dans le futur. Autrement dit, nous ne sommes pas face à une évolution univoque, différents « chemins » sont possibles. De plus, l'amélioration des supports de lecture mobile doit être vue comme une chance pour les éditeurs de profiter de technologies qui mettent plus en valeur le contenu produit.