Rakuten investit dans le réseau social Pinterest

Clément Solym - 18.05.2012

Lecture numérique - Usages - Rakuten - Kobo - réseau social


Rakuten, c'est ce Japonais qui a mis la main sur le service de lecture numérique Kobo, pour quelques millions de dollars en novembre 2011. Avec 315 millions $ pour le rachat, la firme canadienne avait désormais de quoi conquérir le monde. Surtout si l'on prend en compte l'influence de Rakuten dans le monde entier. 

 

Par exemple, Rakuten possède déjà les sociétés buy.com aux États-Unis, Tradoria en Allemagne et TARAD en Thaïlande. En France, la société possède PriceMinister depuis juin 2010. Kobo fut fondée en décembre 2009 par Indigo, marchand de livres, jouets et cadeaux de taille au Canada. Depuis, elle s'est imposée sur le marché du numérique avec une collection de lecteurs ebooks innovante, une palette d'applications sur lecteurs et l'un des plus grands catalogues d'ebooks. D'ailleurs, l'une des premières décisions de Rakuten fut de faire déménager le siège social de Kobo au Luxembourg, pour profiter d'une TVA sur les livres numériques bien plus avantageuse qu'en France - 3 % contre 7 %. (voir notre actualitté)

 

 

 

Aujourd'hui, Rakuten vient d'annoncer un investissement de 100 millions $ dans la plateforme Pinterest, lancée en 2009,n et qui compte près d e20 millions d'utilisateurs à travers le monde. Depuis Tokyo, donc, l'appel est clair et net, explique un porte-parole de … Kobo, Cerys Goodall : « Nous voyons d'étonnantes possibilités à venir en accentuant la lecture sociale de Kobo, la communication visuelle de Pinterest, sur ces choses que les consommateurs aiment, et le moteur premier, le site de commerce de Rakuten, pour créer un jour une autre voie dans laquelle les clients pourront s'engager sur le net. »

 

L'ensemble est tordu, mais clair : lecture sociale, associée à un outil de promotion d'images et un site de commerce signifie pactole assuré. En outre, Kobo dispose maintenant d'un partenariat avec une centaine de boutiques outre-Manche, via les librairies de brique et de mortier, et vient d'étendre son activité de vente au détail aux États-Unis et chez les Britanniques. Désormais, c'est un territoire de plus de 200 pays qui est couvert par le service en question. 

 

Mais surtout, avec Pintereste, Rakuten va développer et accroître la puissance commerciale de Kobo, en couplant le réseau social qu'est Pinterest, aux applications sociales de lecture que propose Kobo. Le contenu proposé sur Pinterest demeure assez atypique, probablement l'un des vecteurs de sa réussite, qui fait que l'on n'est pas simplement dans un réseau social, mais plutôt dans un réseau d'échange global. 

Pinterest se présente comme une sorte de patchwork, permettant aux utilisateurs d'épingler des contenus liés à leurs centres d'intérêt, donnant la part belle au visuel. En général, une photo s'accompagne d'un bref commentaire, offrant la possibilité aux autres membres du réseau de commenter la publication. Il peut s'agir de photos de mets culinaires, d'articles de mode, de photos de mariage, d'animaux, de voyages, de nouvelles tendances coiffure, de décoration... Sa présentation et ce qu'il propose sont assez atypiques en comparaison des autres réseaux sociaux, les principales différences avec Facebook étant les liens qui ne se créent pas par amitié ou relation professionnelle, mais réellement par centres d'intérêts communs. (via Les Numériques)

 

Kobo a déjà une certaine présence sur Pinterest, mais devrait maintenant accentuer son activité, en couplant qui plus est son investissement à celui de l'accord passé avec Facebook. Ainsi, Kobo devenait le premier service de lecture numérique à proposer une connexion directe sur le plus grand réseau social, et assurant la promotion de ses outils.