Rakuten : revenus 2014 en augmentation de 15,4 % par rapport à 2013

Julien Helmlinger - 16.02.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Rakuten - Résultats financiers - Kobo


La semaine dernière, l'e-commerçant japonais Rakuten, propriétaire de la société Kobo, a publié son rapport financier concernant l'année 2014. Très peu d'informations ont été dévoilées quant aux activités spécifiques à l'entreprise canadienne, mais globalement les résultats annuels du groupe sont positifs. Au total, ses revenus ont atteint les 599 milliards de yens, soit environ 4,43 millions d'euros, en augmentation de 15,4 % par rapport à 2013. 

 

 

 

 

Avec 599 milliards de yens, le Japonais a généré moins de revenus que les activités locales d'Amazon, que ce soit au Japon, au Royaume-Uni ou en Allemagne. Mais si la firme de Jeff Bezos fait principalement ses recettes avec le commerce de détail, Rakuten génère des revenus conséquents sur les terrains du B2C et de la finance. Les bons résultats annuels seraient pour partie dus à l'acquisition de la plateforme eBates, spécialiste des services de fidélisation.

 

La société Kobo a quant à elle perdu moins d'argent en 2014 que les deux années précédentes, avec un EBITDEA en hausse de 2 milliards de yens d'une année sur l'autre. La marge brute de la société canadienne a augmenté de 29 % sur la période, tandis que les stocks ont été réduits de 60 %. Kobo revendiquait quelque 23,9 millions d'usagers en décembre 2014, soit 25 % de plus qu'un an plus tôt, prenant en compte la récupération des comptes Sony, mais pas ceux de Blinkbox Books.

 

Au cours du mois de février 2014, le précédent PDG de Kobo, Micheal Serbinis, laissait sa place à son successeur Takahito Aiki, que le groupe avait auparavant employé comme spécialiste du redressement, ainsi qu'en tant que PDG de Fusion Inc, filiale de télécommunications où il avait notamment su inverser la courbe des pertes en courbe de profits.