Readium, centre névralgique du livre numérique, s'implante à Paris

Cécile Mazin - 20.05.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Readium EPUB 3 - livre numérique France


C'est au sein de Cap Digital que la fondation Readium prendra ses quartiers, pour établir son siège européen. Plusieurs acteurs de l'édition se sont regroupés pour assurer le financement tant public que privé de cette organisation, et l'accueillir dans la Ville lumière. 

 

 

 

 

On ne compte plus les partenaires financiers : le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, le Centre National du Livre, ainsi que le SNE, le Cercle de la Librairie, et les groupes d'édition Editis, Hachette Livre, Madrigall et Media-Participations. Tous contribueront donc à l'arrivée de Readium en France. 

 

Cette fondation s'est donnée pour mission d'élaborer un système de référence pour le format de livre numérique EPUB 3. Le tout en revendiquant la dimension Open Source de la solution technique. 

 

Le Syndicat national de l'édition précise qu'elle travaille également à l'adoption de ce format, tout « en assurant les développements nécessaires, dont la DRM LCP, pour permettre son utilisation par l'ensemble des fabricants d'outils matériels et logiciels ». Le format EPUB 3 est défini par l'International Digital Publishers Forum, réunissant des acteurs tant de l'édition que des fabricants et autres industriels (Google, Sony, etc.)

 

Tout comme le format propriétaire d'Amazon, le KF8, l'EPUB 3 dispose de solution d'enrichissements, pour intégrer sons, animations, vidéos et interactivité dans les livres numériques. 

 

Le problème est qu'à ce jour, seule l'application pour iPad iBooks est en mesure de pleinement supporter ce format – bien que Readium ait mis en place, avec Google, une solution de lecture directement intégrée dans le navigateur Chrome. Par ailleurs, les fichiers ebooks nécessitent des ressources technologiques que les lecteurs ebook ne peuvent déployer. Il reste encore complexe de populariser ce format, en l'absence de solutions logicielles probantes, et surtout en dehors des tablettes. 

 

« Ces développements reposent sur un travail volontaire des membres de Readium. L'implantation de son siège européen au sein de Cap Digital est de nature à renforcer la coopération entre les éditeurs et le monde des start-ups », note le SNE. 

 

Aurélie Filippetti, quand elle était rue de Valois, avait largement apporté son soutien tant à l'EPUB 3 qu'à Readium. À plusieurs reprises, elle avait salué « des standards de publication numérique qui promeuvent le principe d'interopérabilité, essentiel pour un système d'échange ouvert ». Autrement dit, le format ouvert, indispensable pour que les librairies puissent disposer d'offres réelles. 

 

L'ouverture est prévue pour septembre, avec un budget de fonctionnement évalué à 500.000 €.