Recommandation et classifications, clefs de la lecture en streaming

Julien Helmlinger - 09.08.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - streaming Scribd - lecture livres - solutions clients


Scribd vient de remanier son service de lecture numérique à volonté contre souscription, et notamment ce qui touche à l'expérience de navigation et de recherche de nouveaux contenus à se mettre sous la dent. L'arborescence de catégories a été refondue pour en comporter désormais 1.8000 classification. Car une offre de consommation illimitée ne justifierait sa pertinence aux yeux du client que si les recommandations sont en mesure de le tenir en appétit.

 

 

 

Outre l'augmentation du nombre de catégories de recherche, la plateforme s'est également enrichie en permettant d'associer des titres avec des mots-clés. Ce qui permet à l'usager de rechercher de nouvelles lectures en fonction d'une thématique plus ciblée, mais qui pourrait avoir été traitée par divers registres littéraires différents.

 

Par ailleurs, la présentation du service a cherché à reproduire une organisation du lieu de vente à la manière des librairies physiques, mettant notamment en évidence les coups de coeur du personnel. Des algorithmes suivent les habitudes de lecture des abonnés pour livrer des recommandations, comme toujours, mais celles-ci s'appuient aussi sur un jugement humain pour plus de pertinence.

 

Justifiant cette optimisation de l'expérience client, le cofondateur de Scribd, Jared Friedman, a cité pour référence quelques conclusions de l'auteur et chercheur Dan Ariely. Selon ce dernier, les usages de consommation sont directement affectés par le fait que les consommations ne sont plus individuellement tarifées. En somme, les lecteurs à volonté ont des chances de tester des livres qu'ils n'auraient pas achetés en librairie traditionnelle.

 

Jared Friedman soutient ne pas craindre l'arrivée du concurrent Amazon, avec son offre Kindle Unlimited. Il se dit confiant, en raison du fait que Scribd. Que ce soit au niveau des négociations avec les maisons d'édition, de la couverture médiatique et de l'intérêt suscité auprès des lecteurs, sa firme aurait pris un peu d'avance. Il sait qu'il ne la conservera qu'en garantissant la meilleure expérience usager.

 

Si la nouvelle mouture est d'ores et déjà accessible sur le web, la déclinaison sous forme d'application mobile est annoncée pour les prochaines semaines.