Redevance audiovisuelle : les opérateurs télécoms passent à la caisse

Victor De Sepausy - 14.09.2015

Lecture numérique - taxe - redevance - audiovisuelle


Finalement, après d’intenses débats, la redevance audiovisuelle ne sera augmentée que de un euro, passant donc à 137 €. Mais, puisqu’il n’y aura pas de retour de la publicité après 20h sur les chaînes publiques, il a fallu trouver d’autres sources de financement. Ce sont les opérateurs télécoms qui vont être mis davantage à contribution, assure Fleur Pellerin dans une interview au Journal du Dimanche.

 

La ministre de la Culture et de la Communication précise donc que le projet d’augmentation de la redevance de 4 € a été enterré. Mais, pour combler le manque, le gouvernement réactualise une option mise en œuvre sous Nicolas Sarkozy, avec la taxe Copé qui s’impose aux opérateurs télécoms.

 

Depuis sa création en 2009, la taxe Copé est fixée à 0,9 % du chiffre d’affaires des opérateurs télécoms, ce qui rapporte 250 millions d’euros par an. Fleur Pellerin propose de passer à 1,2 %, ce qui permettra de collecter de 75 à 80 millions d’euros supplémentaires sans faire trop souffrir les électeurs, puisque le prélèvement est indirect…

 

 

(Crédits photos : CC BY 2.0 - Chris Mear)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur :
Genre : télévision...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782916002118

Vers la fin de la télévision publique ? ; traité de savoir-vivre du service public audiovisuel

Avec la rigueur du juriste et la sagacité du fin analyste politique, Serge Regourd nous propose un éclairage d'une rare précision sur les exigences d'une télévision de service public et les conditions de sa rédemption.Formidable coup politique du président de la République, la décision de supprimer la publicité dans le service public audiovisuel risque de remettre en cause l'existence même de la télévision publique si elle n'est pas accompagnée des financements nécessaires.

J'achète ce livre grand format à 13 €