medias

Refroidi par une enquête, Amazon soigne ses employés

Clément Solym - 07.06.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - conditions de travail - entrepôts


 Alors que les entrepôts Amazon se rapprochent de la Bourgogne, (voir notre actualitté) Amazon vient de dépenser 52 millions $ pour améliorer le confort de ses employés. Généreux, le bougre ? La décision fait suite à une enquête du journal The Morning Call, qui révélait des conditions de travail pour le moins... chaleureuses.

 

L'enquête, menée par Spencer Soper, est édifiante. Laissons la plume de notre confrère américain retranscrire l'ambiance autour de l'entrepôt de Lehigh Valley : « Pendant les vagues de chaleur de l'été, Amazon s'arrange pour avoir des ambulanciers garés à proximité, prêts à prendre en charge un employé déshydraté ou souffrant de la chaleur. »

 

2007-11-12-16h52m51-1

Un entrepôt Amazon en chantier au Pays de Galles

 

Neuf mois plus tard, au pied du mur, Amazon investit 52 millions $ pour équiper ses entrepôts en climatiseurs : 40 d'entre eux ont ainsi été installés sur le toit du hangar, évitant ainsi aux employés de travailler dans une étuve. Il faut avouer que les responsables ont dû faire face à des inspecteurs fédéraux : « Nous ouvrons la voie en la matière », a tout de même noté Jeff Bezos en expliquant aux actionnaires pourquoi il devait dépenser 52 millions $.

 

Ce n'est pas tout : le témoignage d'un employé, Elmer Goris, recueilli pour l'enquête du Morning Call, levait le voile sur les méthodes de management des cadres d'Amazon : « Je ne me suis jamais senti à ce point traité comme une merde que dans cet entrepôt » expliquait-il. « Ils peuvent faire ça parce qu'il n'y a aucun travail dans le coin. » Le site de e-commerce est bien connu pour la considération très lâche qu'il porte à sa main d'oeuvre, qu'il tient au moins en aussi haute estime que ses obligations fiscales. (voir notre actualitté)