Remboursements d'Apple : gare aux abus sur les achats

Clément Solym - 15.01.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Apple occasion - remboursement achats - ebooks Europe


Chez Apple, on veut bien être gentil, mais pas pris pour des buses. Et fort logiquement, la société vient de couper court aux abus, sur les demandes de remboursements. Les utilisateurs qui ont compris comment tirer profit de la nouvelle politique en vigueur en Europe se voient tout simplement bloqués. Et fini la vache à lait...

 

 

 

Pour entrer en adéquation avec la législation européenne, Apple introduisait une clause qui permettait le retour sous 14 jours des articles achetés. En effet, la loi du 17 mars 2014, publiée au JO le 18 mars et entrée en vigueur le 13 juin dernier, « crée de nouveaux outils de régulation économique pour rééquilibrer les pouvoirs entre consommateurs et professionnels ». Le délai de rétractation était porté à 14 jours, contre 7 auparavant, pour que le client manifeste son mécontentement.

 

ActuaLitté s'était pris au jeu : après avoir acheté un livre numérique sur iBooks, nous avions décidé de nous le faire rembourser, après téléchargement. La mention légale qui figurait indiquait que, sous 5 à 7 jours, le client recevrait le remboursement – même si le livre numérique avait été téléchargé. Une condition qui semble ne pas exister chez Amazon, pour qui tout download est définitif.

 

S'il est compliqué de surveiller le monde entier, Apple a décidé de mettre le holà sur les petits malins. En d'autres termes, et fort logiquement, si le client demande trop de remboursements dans un délai trop restreint, la compagnie prendra des mesures. Elle révoquera alors le droit au remboursement, tout court, rapporte iDownload Blog.

 

Il est donc clair que la firme ne souhaite pas que les utilisateurs se servent de la politique de remboursement, comme d'une période d'essai. Annuler une commande pour voir revenir son argent est donc possible, légalement, mais avec quelques restrictions.