Résultats en hausse pour E Ink, leader de l'encre électronique

Antoine Oury - 15.11.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - E Ink - résultats - 3e trimestre


Les derniers résultats communiqués par la firme E Ink étaient plutôt décevants pour les investisseurs, et pas franchement mirobolants pour le leader du marché. Le troisième trimestre aura finalement permis à la société de redresser la barre, et de repasser dans le positif. E Ink prévoit même un millier d'embauches pour subvenir à la demande.

 


e-ink

(sk8geek, CC BY-SA 2.0)

 

 

 Alors que les pertes financières, au deuxième trimestre, se chiffraient à un milliard $, la fin de l'année sera moins déprimante pour E Ink Holdings, qui enregistre 511 millions $ de bénéfices. « Il y a une très forte croissance qui arrive pour le troisième trimestre », prédisait Eddie Chen, directeur financier d'E Ink, et la marge opérationnelle du groupe a effectivement repris du poil de la bête, à 21,8 %, contre 7 % le dernier trimestre.

 

« Nous avons besoin d'embaucher un millier de travailleurs en plus pour satisfaire la demande des prochains mois », a souligné Chen, qui s'attend à un bon résultat des ventes de ereader à l'approche des fêtes. Outre l'Amérique du Nord, E Ink attend beaucoup des marchés chinois, japonais, italien, indien et irlandais.

 

À présent, et comme indiqué au trimestre précédent, E Ink souhaite développer les écrans à encre électronique pour d'autres usages : montre, panneaux d'affichage des prix, étiquettes de bagage... Les possibilités sont illimitées, et dépendront surtout des réponses des potentiels partenaires commerciaux. La création de téléphones à écran E Ink est également dans les cartons, même si le fabricant a conscience que son chiffre d'affaires.

 

La société attend désormais le 3 décembre, date à laquelle Sony Japon devrait présenter un nouvel ereader, le plus léger et portable du marché.

 

(via Taipei Times)