Royaume-Uni : l'ebook pèse pour 7 % des ventes totales de livres

Clément Solym - 24.12.2012

Lecture numérique - Usages - Royaume-Uni - livre numérique - Nielsen BookScan


Le marché britannique du livre numérique, en cette fin d'année 2012, représente désormais 7 % des ventes totales de livres dans l'archipel, d'après l'étude BookScan régulièrement proposée par Nielsen, et relayée par The Bookseller. Le Royaume-Uni compterait 4 millions de nouveaux lecteurs ayant adopté l'ebook, alors que les concurrents et les offres commerciales se sont multipliés.

 

This is not the end of the book

Terry Madeley, CC BY 2.0

 

 

Pour les 10 premiers mois de 2012, Nielsen évalue les revenus du marché du livre numérique, tous domaines confondus, à 90 millions £, ce qui représente 7 % de la manne totale générée par les ventes de livres, légèrement supérieure à un milliard £. Tandis que les Jeux olympiques, ou le mauvais temps légendaire d'Albion n'ont pas franchement servi la cause des librairies, les offres et les  concurrents ont investi le Royaume-Uni, malgré un fléchissement de la croissance depuis octobre. (voir notre actualitté)

 

Les données collectées auprès des 15.000 participants révèlent que 16,5 % des Britanniques fervents lecteurs ont désormais ouvert un ebook, soit 28 millions d'unités vendues pour les 10 premiers mois de l'année 2012. Ce qui représente 11,4 % du volume total des ventes de livre, mais seulement 6,2 %, en valeur, logique si l'on considère que l'ebook est, généralement, moins cher que l'imprimé.

 

Le support numérique s'est attiré l'attention des éditeurs, avec une hausse globale des revenus : Random House UK, presque surpris, se félicitait ainsi d'une part de 22 % de son chiffre d'affaires tirée de l'ebook (voir notre actualitté), notamment grâce à Fifty Shades of Grey. Comme le confirme Nielsen, ce type d'ouvrages, au fort potentiel commercial et grand public, remporte pour l'instant les suffrages de la lecture numérique. Ce qui ne sera pas pour déplaire à Amazon et à la chaîne de librairies Waterstones qui ont officialisé leur partenariat cette année, au grand dam de Kobo et des libraires indépendants. (voir notre actualitté)