Rubinstein, M. Palm, vient développer l'ebook chez Amazon

Clément Solym - 20.12.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - rubinstein - amazon - kindle


Il avait confessé récemment avoir « touché » un iPhone : le PDG de la société Palm - on comprend mieux. Mais assurément, il n'en avait pas un personnellement. Que non. Jamais. Sacré Jon Rubinstein !

Eh bien, il va probablement devoir changer son fusil d'épaule, parce qu'après son passage chez HP, Jon va désormais intégrer le conseil d'administration d'Amazon. Une raison simple : les ventes d'ebooks (entre autres) sur les appareils mobiles augmentent significativement les ventes de livres numériques du Kindle.


Le Palm Pré

D'ailleurs, cette antipathie pour l'iPhone n'est que feinte : Rubinstein a bossé avec Steve Jobs, qui, a priori, n'utilise pas (ou plus) un Palm pour gérer son emploi du temps...

Développer l'offre de livres numériques
L'arrivée de Rubinstein chez Amazon montre clairement le chemin que la firme souhaite prendre pour généraliser plus encore les ventes d'ebooks sur appareils mobiles. Et transformer la section Kindle en un commerce de plusieurs milliards de dollars.

Évidemment, on ignore encore quelle stratégie ce cher Jon mettra en place pour y parvenir. D'ailleurs, il est tout à fait envisageable qu'un accord soit trouvé entre HP, qui manque cruellement de contenu à proposer à ses usagers, et Amazon.

Notons que le passage de Rubinstein est déjà quantifié, puisque l'on estime à 5,3 milliards $ les ventes d'Amazon dans le domaine des livres numériques, contre 2,87 milliards $ pour l'année 2010, selon le cabinet d'analyse Caris & Co. Plusieurs améliorations sur le Kindle lui-même pourraient intervenir...

Selon ZDNet Asia, Rubinstein vient d'intégrer également l'actionnariat de la société, avec 5000 actions qu'il récupérera au bout de trois années.