Rupert Murdoch de News Corp veut un lecteur dédié aux journaux

Clément Solym - 06.04.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - murdoch - vendre - lecteur


Si la publicité en ligne ne paye pas la totalité des factures d'un magazine, Rupert Murdoch, le magnat des médias envisage clairement de propose un lecteur électronique à la vente et dédié entièrement aux journaux.

En reprenant le concept des iLiad et autres Kindle, ce dernier souhaite tout simplement que son lecteur permette aux abonnés du Wall Street Journal, du Sun, ou du Times ou encore du New York Post de profiter des articles.

Car, alors que la presse en ligne décolle, les revenus liés aux pubs chutent, particulièrement en cette mauvaise période, de même que les ventes en kiosque dégringolent elles aussi. Pour contrer cette spirale infernale, Rupert estime qu'un lecteur serait la solution la plus adaptée : le schéma de vente serait basé sur le principe de la téléphonie, avec un coût réduit pour l'appareil, acheté avec un abonnement. Une défense de la presse qui plairait probablement à Philippe Val, de Charlie Hebdo.

Cela marquerait un retournement assez phénoménal, puisqu'ainsi, on assisterait à une réduction des articles publiés sur le net et un retour à un mode de vente bien plus classique. Le pari est intéressant, quoique peu dans l'air du temps, et la question reste : quel lecteur ? Plusieurs sources font état du Plastic Logic Reader, qui doit sortir en 2010, mais on n'en sait pour le moment pas plus.

Pour le propriétaire de News Corp, toute la problématique tourne autour de Google qui profite bien plus que les magazines des articles en ligne. En outre, il a ajouté qu'il comptait bien investir dans un modèle qui serait doté de la couleur, ce qui infirmerait l'hypothèse Plastic Logic. Toutefois, il n'a pas clairement dit que sa firme allait investir dans le développement de son propre appareil.

Wait and See, donc...