Sainsbury achète 2/3 des parts de la lecture sociale aNobii

Clément Solym - 12.06.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - aNobii - sainsbury - amazon


Un signal fort. La troisième grande chaîne de supermarchés britanniques vient de racheter 64% des parts d'aNobii. Catalogue de livres en ligne façon lecture sociale, l'application confirme la volonté du distributeur de s'impliquer dans la vente de contenu dématérialisé avec l'achat, en octobre dernier d'un label de vente en ligne. « Cette acquisition est un apport d'importance à notre portfolio numérique et montre notre engagement à devenir un acteur-clé dans le marché du divertissement numérique », a indiqué Mark Bennett, responsable du pôle numérique de Sainsbury.

 

                             (Sainsbury de Bournemouth)

 

Principalement acheteur de parts de HMV (ancien propriétaire de 45 % du tout), le géant se partage les autres parts avec HarperCollins, Pinguin et Random House.  Depuis son achat de 45% de parts l'année passée, HMV et le vendeur de musique en ligne 7digital avaient subi à eux deux une perte d'un million de livres sterling. Aujourd'hui, Sainsbury rachète pour une livre symbolique les parts devenues inutiles pour HVM après avoir cédé sa chaîne de librairies Waterstone.

 

Désormais, le distributeur se lance dans la course et refait un peu de son retard sur Tesco, son concurrent direct, déjà initiateur de vente en ligne d'ebooks. Particulièrement présent dans la librairie brick & mortar, Sainsbury doit refaire un retard qui n'est pas une sinécure sur la chasse gardée d'Amazon UK.

 

Développé à Hong Kong en 2006, l'application aNobii recense 27,8 millions d'ouvrages ce mois de juin. Lecture sociale, aNobii permet d'évaluer, commentaires et mentionner ses coups de coeurs pour des livres à la manière  des réseaux sociaux généralistes.