Salon du livre : Bilan sur les lecteurs numériques

Clément Solym - 15.03.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - conférence - lecteurs - numériques


Le Salon du Livre aurait aussi été l'occasion de faire un petit point sur les lecteurs numériques présents sur le marché français lors d'une conférence hier.

Cette conférence était animée par Christophe Joly (rédacteur en chef adjoint de 20 minutes)

Les intervenants étaient : Laurent Picard (cofondateur de Bookeen), Pierre-Henri Colin (responsable de l'offre E-Paper chez 4D concept), Olivier de Saint Léger (représentant Europe de Foxit Software) et Hervé Vancompernolle (directeur marketing France chez Sony).


C'est ce dernier qui s'est lancé en premier, il a expliqué que le reader PRS-505 a été lancé en novembre en France. Il est revenu sur l'importance d'une offre complète comprenant le hardware et un lot de livrel. Une idée que Sony a forgée grâce à son expérience sur le marché américain. Il a aussi rappelé les résultats de l'enquête de satisfaction effectuée en France suite à la commercialisation du reader PRS-505 qui s'est vendu à 6 000 exemplaires. Parmis les points négatifs, ou du moins les choses à améliorer, trois éléments sont ressortis. À 80 % les acheteurs considèrent qu'il faudrait baisser le prix des livrels, augmenter la quantité de livrels proposés et améliorer encore le hardware c'est-à-dire le support en lui-même).

Pierre-Henri Colin a pour sa part présenté l'iRex un lecteur numérique qui permet d'écrire sur le livrel, de se connecter en WiFi et de lire tout type de publication (y compris donc les journaux). Son prix par contre est beaucoup plus élevé que celui de ses concurrents. Il faudra compter entre 500 et 700 euros pour s'en procurer un.

Olivier de Saint Léger a présenté l'eSlick, un lecteur numérique basique qui ne propose que la lecture mais qui est moins cher que ses concurrents. Il faudra compter entre 200 et 250 euros pour s'en procurer un. Il faudra quand même relever les similitudes plus que troublantes avec le Cybook Gen 3 de Bookeen.

Enfin, Laurent Picard de chez Bookeen a présenté le Cybook Gen 3. L'appareil qui a été commercialisé en premier en France. Cela fait déjà 16 mois qu'il est sur le marché, et en matière de lecteur numérique Bookeen fait office de précurseur.


Les constructeurs s'accordent tous pour dire que le plus gros obstacle actuellement c'est le manque de contenu numérique, il faudrait que les éditeurs numérisent plus d'ouvrages. Pour eux l'iPhone n'est pas vraiment un concurrent car ils estiment que l'appareil multi-usages d'Apple est bien moins performant. Pourtant, un appareil avec une bonne convergence de technologie a tout pour séduire le plus grand nombre et semble plébiscité.

Concernant les améliorations envisageables des lecteurs numériques, on a évoqué une simplification, de le rendre communicant tout en garantissant toujours une grande autonomie, des écrans tactiles et en couleur, des catalogues plus grands, des formules d'abonnements.

Laurent Picard de son côté a annoncé d'ici la fin de l'année un modèle plus économique qui ne sera pas vendu en dessous de la barre des 200 euros car pour l'instant le constructeur principal d'écran ne compte pas baisser ses prix. Ce nouveau modèle sera donc compris entre 200 et 280 euros. Bookeen compte aussi lancer un lecteur numérique communicant (avec un bouquet-presse) dans le même laps de temps.