Samsung abandonne l'electrowetting : Liquavista vendue à Amazon

Nicolas Gary - 13.05.2013

Lecture numérique - Tablettes - electrowetting - Samsung - Amazon


C'était dans les tuyaux depuis un moment, et voilà que l'opération a été réalisée : le géant de l'électronique Samsung vient de vendre en toute discrétion, à Amazon, la société Liquavista. Depuis le début de l'année, la vente de la firme anciennement néerlandaise n'était qu'une rumeur. Aujourd'hui, la rumeur est devenue réalité, dans des conditions pour le moins étonnantes.

 

 

 

 

Spécialisée dans la technologie d'electrowetting, la société Liquavista était entrée dans le giron de Samsung pour un montant non dévoilé, en janvier 2011. L'acquisition s'est faite discrètement, durant les fêtes de fin d'année, alors que tout le monde avait la tête ailleurs.

 

Présenté comme plus performant que le LCD et avec une consommation électrique ultra-réduite, l'electrowetting peut s'adapter sur des écrans de tablettes ou de smartphones. Sa latence est également bien plus rapide, 70 fois plus que pour un lecteur ebook à encre électronique, et permet l'affichage de la couleur, ainsi que de vidéos.

 

Or, jusqu'en mars 2012, tout le monde pensait que Samsung allait bel et bien sortir ses appareils avec la technologie : on attendait pour début 2013 les premiers écrans, avec un nouveau modèle d'une diagonale de 9,7 pouces. Les nouveaux appareils devaient alors afficher du noir et blanc, comme les lecteurs ebook contemporains, mais également de la couleur, bien que sur ce point, on attende encore de découvrir les résultats.  

 

Or, voilà qu'en janvier 2013, les premières rumeurs fusent, et l'on évoque l'intérêt qu'éprouverait Amazon pour Liquavista et sa technologie. Le directeur technique de chez Liquavista, Tony Slack, avait alors intégré depuis peu la liste des contacts de Carolin Fischer, elle-même gestionnaire des ressources humaines pour les fusions et acquisitions chez Amazon. Donnant lieu rapidement à la rumeur de rachat... 

 

De nombreux projets en cours...

 

La filiale appartenant à Samsung, Liquavista, oeuvrait au développement d'une alternative technologique aux écrans LCD. Mais en huit ans d'activité, la firme n'a livré aucun produit sur le marché, mais a annoncé des écrans de plus faible puissance, mais qui conserveraient la même qualité d'image. Chenny Kim, porte-parole de Samsung, expliquait alors : « Nous sommes en train de revoir de nombreux projets, y compris la vente, mais rien n'a encore été confirmé. »

 

Or, souligne eReaders.nl, la chambre de commerce des Pays-Bas indique désormais clairement que Liquavista n'est plus la propriété de Samsung. En date du 29 avril, elle est passée dans le giron de Harverl LLC, située dans le Delaware. Et pour la petite histoire, c'est également cette société qu'utilise Amazon, pour rester anonyme le plus possible dans ses transactions autant que l'obtention de certifications.

 

 

 

 

 

Les premières nouvelles indiqueraient que le montant de la transaction serait inférieur à 100 millions €, mais ici, il faudra prendre des pincettes de taille XXL. Dans tous les cas, l'évolution des appareils chez Amazon pourrait prendre un tournant intéressant.