Samsung ferme sa librairie d'ebooks, au profit d'Amazon

Antoine Oury - 18.05.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Samsung - Amazon - Readers Hub


Singulier nettoyage au rayon de la concurrence en matière de vente de livres numériques : quelques jours après Sony, Samsung abandonne l'idée de faire tourner sa propre librairie d'ebooks. Le Readers Hub, magasin natif de la marque, cédera dès le 1er juillet prochain la place aux applications Kindle pour Samsung, développées par Amazon.

 


L'application Kindle sur un appareil Samsung

 

 

À vrai dire, la disparition du Readers Hub n'est pas si inattendue : l'offre numérique de Samsung s'est toujours faite discrète, malgré un catalogue estimé à 2,3 millions de titres au plus fort de sa vie sur le territoire américain. Mais, par manque de promotion, ou bien d'amour de la part des usagers, le Readers Hub n'a jamais connu la popularité.

 

La librairie de Samsung remonte pourtant à septembre 2010, avec un partenariat entre le fabricant de smartphones et les fournisseurs de contenus Kobo, Zinio et PressReader. À l'époque, la marque envisageait encore la fabrication de lecteurs ebook, mais les premiers modèles ne rencontrèrent pas leur public. Deux ans plus tard, malgré ce succès mitigé, Samsung décidait de mettre en place ses propres librairies, sur un certain nombre de territoires, pour se concentrer sur la vente d'ebooks.

 

Toutefois, les applications de lecture que proposait la marque ne bénéficiaient pas d'un suivi exemplaire, et se retrouvaient bien souvent obsolètes dès qu'une nouvelle gamme d'appareils faisait son entrée sur le marché.

 

Si la présence de Samsung remonte à loin, le fabricant avait laissé entrevoir ses plans en s'associant avec Amazon, qui lui a créé une application d'achat et de lecture spéciale, « Kindle for Samsung ». Les propriétaires d'un appareil Galaxy GS5 pourront d'ailleurs profiter de 12 titres numériques autopubliés par an, gratuitement. 

 

Une opération destinée à faire savoir la nouvelle de ces noces, consommées le 1er juillet prochain. Quant aux lecteurs, ils devront encore se préoccuper des achats potentiels effectués par le Readers Hub : passé le 1er juillet, tous les titres seront inaccessibles...