Retour de Bibliosurf, v2 : "Une veille humaine, subjective, et un peu subversive"

Antoine Oury - 28.07.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Bibliosurf internet - lecture buzz - veille numérique


Créé en 2007, Bibliosurf avait posé les bases : le site proposait une revue du web littéraire. Il permettait ainsi de saisir les grandes tendances littéraires. Auteurs les plus discutés, titres préférés, le site prend le parti de la simplicité et d'une animation humaine uniquement, à l'opposé des réseaux sociaux littéraires. La version 2 du site est désormais en ligne.

 

 

L'exhaustivité, très peu pour lui : Bernard Strainchamps revendique « une veille humaine, que j'espère à terme non seulement subjective, mais même un peu subversive ». Sur Bibliosurf, il recense des articles de la presse gratuite et des blogs littéraires, en toute partialité, et à la recherche d'avis contradictoires.

 

Si la veille est facilitée avec l'usage de flux RSS, le reste se fait à l'huile de coude : « J'espère que jamais un algorithme ne pourra effectuer un tel travail », s'amuse Bernard Strainchamps, qui entretient Bibliosurf sur son temps libre, dans une optique « logiciel libre » après quelques années chez Feedbooks.

 

On retrouve dans cette version 2 du site la plupart des fonctionnalités développées dans Bibliosurf premier du nom ou Feedbooks, comme un nuage d'auteurs, ou la géolocalisation des ouvrages sur une carte, indispensable pour les lectures de vacances.

 

Une note générale pour chaque livre est attribuée en fonction de la revue du web correspondante, et les visiteurs peuvent eux-mêmes noter et commenter directement les livres sur la page correspondante. Contrairement à un grand nombre de services numériques qui le choisissent pour ses conditions attractives, Bibliosurf n'est pas relié à l'API d'Amazon, « et ne le sera jamais », promet Bernard Strainchamps.

 

Le revers de la médaille, c'est qu'un livre doit être ajouté au site par l'administrateur pour qu'il apparaisse et puisse être noté ou critiqué.

 

L'absence d'Amazon pourrait faciliter l'arrivée d'autres acteurs de la chaîne du livre : « J'aimerais enrichir la démarche avec des commentaires de libraires, et donc associer des librairies à ce projet », explique Strainchamps. Mais, « dans un premier temps au moins, Bibliosurf II sera déconnecté du commerce », ajoute-t-il.

 

Pour jeter un œil à cette revue du web, Bibliosurf II.