Scribd plie : son abonnement accessible aux aveugles en 2017

Clément Solym - 09.12.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Scribd abonnement - accessibilité aveugles - conformité législation


La Fédération nationale des aveugles (National Federation of the Blind, NFB) avait accompagné Heidi Viens, lectrice avec une déficience visuelle, dans un procès en 2014. Ce dernier était porté contre Scribd, qui aurait violé la législation sur les personnes en situation de handicap, en développant son offre d’abonnement. Le service a compris la leçon, et se décide à passer des accords spécifiques.

 

Braille

Ralph Aichinger, CC BY 2.0

 

 

Scribd, société qui offre un outil d’hébergement de fichiers et une offre d’abonnement à 9 $ mensuels, est devenue populaire. Avec quelques acteurs, elle se taille une certaine part du marché, manifestement dominé par Amazon et Kindle Unlimited. Mais elle se retrouve de nouveau devant la justice.

 

En juillet 2014, une première poursuite intentée par les avocats d’une lectrice aveugle allègue que Scribd a violé l’Americans with Disabilities Act. En privant les lecteurs aveugles de l’accès au service en ligne, la firme était déjà prévenue. Pourtant, elle fit alors valoir que l’ADA ne concerne pas les sites internet de produits ou de service, dès lors qu’ils ne mettent pas à disposition leur offre dans un espace ouvert au public. 

 

En somme, les acteurs du Web ne seraient pas concernés – une jurisprudence existe d’ailleurs sur la question, qui semble en effet largement les protéger. Pourtant, la société en prenait alors un coup, en terme d’image : ne pas se conformer à la loi alors qu’elle en avait largement les moyens, ce n’était pas très apprécié. 

 

Le juge de district William Sessions tranchait ainsi contre la société, instaurant alors une nouvelle jurisprudence. Le litige réglé, il restait alors à se mettre en conformité. Et voici que ce 19 novembre, la NFB annonce que Scribd a promis de travailler à une interface accessible aux aveugles, qu’il présentera d’ici fin 2017. Dans le cadre de l’accord passé entre les deux parties, un ensemble de solutions techniques verront le jour, pour aboutir à une offre accessible.

 

« Le manque d’accès aux ressources imprimées a toujours été l’un des obstacles les plus importants, auxquels se confrontent les aveugles. Mais les livres et documents numériques, quand ils sont conçus pour être accessibles, peuvent prodiguer un meilleur accès à l’information, tel que nous n’en avons jamais eu dans toute l’histoire de l’humanité. Et conduit à l’éducation et l’emploi, tout en aidant à vivre la vie que nous souhaitons », affirme Mark A. Riccobono, président de la NFB.

 

Des mises à jour sont à prévoir, pour les différentes applications que Scribd a disséminées. Trip Adler, l’actuel PDG de la firme assure être « déterminé à construire la bibliothèque de l’avenir, et de la rendre accessible à tous. Notre collaboration avec la NFB est une étape importante dans tout ce qui est réalisation, et nous sommes impatients d’assurer que notre technologie est utilisable pour la communauté des aveugles ». 

 

La charge de travail sera considérable, et l’on peut déplorer que le service soit contraint de faire ce que les éditeurs ne font pas. Si à la fabrication du fichier, les informations nécessaires ne sont pas intégrées, Scribd va passer un mauvais quart d’heure, pour arriver à se conformer aux exigences de la NFB – et de la loi. (via Digital Reader)

 

Mais cela servira-t-il d’exemple pour que les autres acteurs se mettent également en conformité ?