Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Sex-toy et application connectés, pour des lectures érotiques vibrantes

Nicolas Gary - 27.08.2014

Lecture numérique - Applications - sex-toy - interaction lecture - livre numérique


Conjuguer les vertus de la lecture numériques, à celles de la stimulation sexuelle, par l'intermédiaire de sex-toys, voilà qui incarne le dicton joindre l'utile à l'agréable. À manipuler dans le sens que l'on souhaite. La société de Christel Le Coq s'est lancée dans la découverte de nouveaux plaisirs de lecture, B.Sensory. Elle vient de lancer une application de lecture, qui couple les textes érotiques avec une connexion à un sex-toy.

 

 

 

On avait déjà assisté à une fameuse séance de lecture à voix haute, où des actrices pornos s'étaient prêtées au défi : lire, avec la contrainte d'un vibromasseur qui rendait la lecture plus... délicate. Ici, le projet est plus connecté : mettre en relation le texte, avec la stimulation directe. « Grâce à elle, vous pourrez ressentir de vraies sensations physiques, déclenchées automatiquement au fil de vos lectures coquines », assure la société.

 

Des jouets pour s'amuser seul(e) ou à deux, et un projet qui s'adresse directement aux auteurs et aux éditeurs pour mettre en place des canaux de diffusion originaux. Sur le principe de la lecture enrichie, il s'agit bien « d'augmenter » l'expérience de l'utilisateur/trice, en lui offrant une réaction provoquée par la lecture. Et plus concrètement, au moment des passages les plus stimulants, il suffira de passer son doigt sur l'écran, ou d'agiter l'appareil, (tablette ou smartphone) pour provoquer l'activation du sex-toy.

 

Le principe est simple : on télécharge depuis l'application des ouvrages numériques, et l'appareil de lecture, une fois l'application déclenchée, interagira avec un œuf vibrant. Bien entendu, les fabricants de sex-toys intéressés sont invités à se faire connaître, pour assurer une meilleure connectivité entre le texte et l'effet. Comme le disait Corneille, « le désir s'accroît, quand l'effet se recule », après tout. 

 

Lisez, vibrez, ou la lecture coquine sensorielle

 

Christel Le Coq travaille depuis plusieurs années dans le domaine de l'intégration et de l'interactivité, pour les livres papier. « À cette époque, nous nous consacrions aux livres papier, mais avec l'arrivée de l'iPhone, en 2007, nous avons compris qu'il faudrait se consacrer à cet écran que tout le monde a dans la poche. » Avec la start-up BookBeo, en 2012, elle avait proposé une BD coquine jouant sur l'imprimé et l'interaction. « Des QR Codes permettaient de lancer des dessins animés, pour découvrir ce qui se passe dans la tête du personnage. » Une étape qui sera prolongée, désormais.

 

L'histoire de cette application provient d'un constat multiple. « La technologie, avant qu'elle soit adoptée par le grand public, est très souvent passée par l'industrie du porno. Ensuite, il faut constater le développement de la lecture érotique, sur les appareils numériques. Une discrétion tout assurée, qui va de pair avec la banalisation des sex-toys. Et enfin, ce sont les objets connectés qui suscitent l'enthousiasme. On parle maintenant de combinaisons haptiques, susceptibles d'agir sur l'ensemble du corps. »

 


 

Des sex-toys et des ebooks érotiques, la première réaction est de sourire. À tort. « Cette industrie représente 22 milliards €, pour les jouets sexuels. » De quoi inviter à réfléchir, avant de sourire trop rapidement.  Inventer la lecture numérique sensorielle, ce n'est pas réinventer la roue. « L'érotisme, à la lecture, ce sont déjà des sensations physiques, il nous suffisait alors de trouver le lien à établir. » Il suffit – même s'il faut le dire vite – de passer par une connectique Bluetooth, liant un appareil au jouet. « Nous pensons par la suite à des sous-vêtements, pour plus tard. »

 

Le développement a maintenant commencé, suivant l'idée précise de la technologie nécessaire. Le modèle de sex-toy a été réalisé en 3D, et surtout, disposera de l'appellation non officielle Made in France. « La fabrication est très complexe, et financièrement significative. Il faut imaginer l'ensemble du système à embarquer, dans un appareil assez petit : la connectique Bluetooth, la plasturgie complexe. Le sans-fil, c'est impératif si je souhaite passer trois heures de train avec une lecture érotique, et profiter de l'occasion pour me faire plaisir, il n'y avait pas d'autres solutions. Jusqu'à présent, les œufs que l'on trouve disposent d'une télécommande filaire. Ici, nous avons de nombreuses contraintes. » L'idée d'un « Lisez, vibrez » ne s'arrêtera pas à ces contingences. 

 

Un ebookstore, et des textes à éditer soi-même

 

L'application sera, en soi, un ebookstore classique, permettant l'achat de livres. « Pour interagir avec le jouet, il faudra insérer des balises dans les livres numériques, afin d'activer la stimulation. » Mais avant de commencer à lire, il faut des auteurs. « Une quinzaine d'écrivains, dont certains proviennent de La Musardine [maison d'édition érotique, NdR], sont intéressés. Pour les éditeurs, nous n'avons pas encore eu de retours. »

 

 

sepia dildos

Chanel Beck, CC BY 2.0

 

 

Pourtant, l'outil est particulièrement simple : afin d'insérer les balises de stimulation, un back-office sera proposé. « Il sera possible d'y modifier le code de l'ebook, pour intégrer les variations, les intensités, etc. » Un outil d'édition simple, pour faire en sorte que le livre réponde au mieux aux besoins de la lectrice. La plateforme servira également aux éditeurs à interagir avec les lecteurs. « Par la suite, on envisage de ponctuer le livre de photos, ou de contenus audio... »

 

Au cours de la lecture, plusieurs actions sont prévues : un texte qui s'efface, des lettres qui sont dans le désordre. Une simple secousse du smartphone entraînera alors les indispensables vibrations, ou une simple caresse du doigt.

 

Les problématiques de censure ont également été envisagées : B.Sensory sera une simple application de lecture, comme il en existe d'autres. Les balises seront hébergées dans le fichier, et les couvertures seront, en accord avec les éditeurs et les créateurs, minimalistes, afin de ne pas prêter le flanc à la pudibonderie des acteurs numériques.

 

Bientôt, Les nouvelles dont vous êtes la coquine !

 

Les pistes de développement, à partir de fichiers EPUB, donnent le tournis. « Sur les jouets contemporains, il existe une dizaine de modalités dans l'intensité, le rythme, etc. Et nous proposerons dans un premier temps des textes courts, de 15 à 20.0000 signes. Attendu que les auteurs et éditeurs pourront varier les plaisirs, en modulant les vibrations, ils ont entre les mains toutes les solutions pour orchestrer le rythme des plaisirs. »

 

Si les fichiers du domaine public peuvent être lus, ils devront donc être retraités, afin de disposer de l'enrichissement. Et par la suite, pourquoi ne pas envisager l'intégration de contenus personnalisés ? « Nous pensons à des textes comme Les nouvelles dont vous êtes la coquine, qui établiront des parcours de lectures très intimes. » Et, qui sait, des kits, vendus en marque blanche avec des éditeurs, contenant un coffret avec le sex-toy, une carte de téléchargement de plusieurs ouvrages, et ainsi de suite.

 

Ce qui passionnera, c'est d'envisager que les vêtements connectés auront bien plus de possibilités. « On peut mesurer plusieurs données comme le rythme cardiaque, la température corporelle. Par conséquent, il devient envisageable de faire varier les contenus et les stimulations selon les sensations et les perceptions. Pourquoi ne pas penser à des messages adressés directement au lecteur : ‘Votre cœur s'emballe, et vous avez chaud... vous désirez plus de vibrations, encore ? Plus ? ' Tout devient presque possible. »

 

Le prototype sera fonctionnel en fin d'année, et le site officiel sera mis en ligne début 2015. Les premiers jouets seront proposés dans le cadre d'une campagne de crowdfunding, mi-2015. « Nous pensions, par clin d'œil, pouvoir tout lancer pour la journée de la femme, mais les délais sont chauds à tenir. »

 

Qu'à cela ne tienne : si c'est chaud, il suffit d'augmenter les vibrations...

 

Plus d'informations, à cette adresse.