Selon EMI, abandonner les DRM n'augmente pas le piratage

Clément Solym - 21.11.2008

Lecture numérique - Acteurs numériques - Abandon - DRM - augmenter


Après Sony, par la voix de John McHanon, le président de Pictures Television reconnaissait que les DRM avaient augmenté le piratage, voilà qu'un autre dirigeant de major, EMI, confesse à son tour que la suppression des DRM n'a pas eu d'incidences quand la firme a décidé de les abandonner pour iTunes et d'autres boutiques de téléchargement.

Ainsi, Doug Merill, président de la section numérique, dans une interview accordée à Billboard, apporte sa pierre à l'édifice en affirmant que non seulement les verrous numériques n'ont pas apporté de valeur ajoutée auprès des fans, mais surtout, depuis leur abandon, "nous n'avons pas vu l'aiguille se déplacer".

Le message qui passait jusqu'à lors était que les artistes n'avaient pas confiance en leurs fans, et l'abandon des DRM a été vu comme un message positif auprès des consommateurs, autant que des artistes. Une attitude qui serait sage d'examiner, une fois de plus, dans le domaine des livres numériques, puisque les offres aujourd'hui proposées pour la vente fourmillent de ces restrictions imbuvables.