Service de marketing digital, Iggybook fait évoluer son offre aux auteurs

Julien Helmlinger - 09.04.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - Iggybook auteurs - réseau diffusion - évolution offres


La plateforme de diffusion Iggybook, dédiée aux auteurs indépendants, a opéré une modification de ses offres. Conçu comme un outil de marketing numérique pour les auteurs, le service met fin à son abonnement Premium de 120 € annuels pour basculer sur un modèle « à l’acte ». Désormais, la solution portera sur une offre unique à 49 €, une évolution « pour mieux correspondre aux besoins », assure-t-on.

 

 

 

« Concrètement, pour mettre en vente un ebook sur Iggybook et les eLibraires (iBooks Apple, Amazon, Fnack, Kobo, Google Play, Chapitre.com, ePagine, Youboox, YouScribe...), vous ne paierez que 49 €, une fois pour toutes », explique Iggybook. 

 

La somme intègre ainsi différents services pour les auteurs : 

  • la mise en vente de votre ebook chez les eLibraires
  • l’accès aux emails de vos acheteurs
  • l’accès aux outils de statistiques de votre ebook (voir notre article)
  • l’accès à l’outil de génération de codes promotionnels pour votre ebook (voir notre article)
  • l’accès au module de service de presse pour votre ebook

 

Le livre sera mis à disposition sans limite de temps, et pourra également être mis à jour sans supplément. « Pour les ventes directes sur la page Iggybook, l’auteur perçoit 100 % du prix de vente (moins la commission PayPal de 3,4 % + 0,25 €). Pour les ventes via les eLibraires, ce sera 50 % du prix de vente », précise-t-on.

 

Parmi les outils dont les auteurs peuvent profiter, Iggybook rappelle que sa Factory est toujours gratuite. Ce logiciel permet la création d’un fichier numérique, en formats EPUB et MOBI – les deux références du marché. Plusieurs tutoriels sont disponibles sur leur chaîne Youtube, mais également en PDF, pour mieux accompagner les auteurs dans les étapes de réalisation des fichiers. La distribution est assurée par Eden Livres, société créée par Gallimard, Seuil/La Martinière et Flammarion.

 

 

 

« Notre intention n’est certainement pas de dévaloriser le travail des éditeurs. Il faut simplement prendre en compte qu’en France, l’éditeur est la star. C’est son nom, sa maison. Au contraire, aux États-Unis, les auteurs sont les stars, à qui on déroule des tapis rouges », nous précisaient les fondateurs au lancement de ce projet, en mars 2015. 

 

Iggybook se présente avant tout comme une aide dans la professionnalisation pour les auteurs, soucieux d’exploiter leurs droits numériques sur d’anciens livres, ou leurs nouveautés.

 

En octobre 2015, la société mère, StoryLab avait passé un accord avec les éditions Le Manuscrit, pour reprendre un catalogue de 5000 ouvrages, papier et numériques, et en assurant la diffusion. Le service Iggybook, originellement proposé pour les auteurs, ne manque donc pas de s’ouvrir également aux maisons d’édition.